Vision de l’argile blanche, le safran, la teinture, les feuilles des arbres,le vomissement, la mouture, la tortue, la voix, l’oreille,la bouche, la dent,le coeur,les ongles, la poitrine, les seins,de la moelle épinière, du nerf,du pénis,de l’urine

L’argile blanche symbolise la fortune et les avantages représentés par la terre, car elle en provient, mais elle est plus utile et indique de façon plus significative le gain et la durabilité.

Si un homme obtient ou achète de l’argile blanche, il gagne un bien. Etant donné qu’il ne faut point manger de l’argile blanche, celui qui en mange déroberait une fortune illicite. De même, l’argile désigne la grossesse, car la femme enceinte a envie d’en manger.

Si un homme rate l’heure de la prière ou bien ne trouve pas à l’endroit approprié pour la célébrer, il éprouverait des difficultés à atteindre le but visé relatif tant aux choses de la vie qu’à celles de la religion.

S’il rate la prière et ne fait pas ses ablutions ou si celles- ci lui sont difficiles, il n’atteindra point le but auquel il vise, sauf s’il effectue ses ablutions avec abondance. S’il fait ses ablutions de façon incompatible avec la règle prescrite, il n’aurait pas effectué ses ablutions. De même, s’il se trouve souillé (  janaba) et se lave, il atteint la visée, sinon il ne l’atteindra point. S’il a recours au Tayammum ( ablution ) faute d’eau, le but sera alors atteint. S’il se voit debout sur un mur ou l’enfourchant, le mur représente son état actuel; s’il est solide, il serait en bon état; sinon, son état serait selon la cohésion du mur. S’il en tombe, il change d’état, perd un espoir attendu ou une affaire à laquelle il est attaché.

S’il souffre d’une faiblesse au corps, un souci l’accablera.

Le safran désigne de bonnes louanges à condition qu’il ne soit pas utilisé comme enduit, car il indiquerait dans ce cas- là la maladie.

Si une femme se voit en période de menstruation, alors qu’elle ne doit pas l’être, elle obtiendrait une fortune; si un homme éjacule le liquide après s’être excité, il aurait un bien; s’il a le hoquet, il se met en colère et parle des choses qui ne le concernent pas, ou tombera malade.

Si une femme se mouche, elle mettra au monde une fille qui lui ressemble. Si une femme malade se voit mariée à un homme inconnu, elle mourra, sauf si cet homme inconnu est un vieillard car elle guérira et acquerra un bien si elle le voit, comme on lui décrit, vieillard.

Si un homme épouse, en rêve, la fille ou la sœur d’un vieillard inconnu, il obtiendrait des biens abondants car le vieillard étranger désigne la chance de l’homme qui rêve.

S’il couche avec une femme morte, une affaire morte revivra et obtiendra une autorité d’une source inespérée. Si une femme voit un homme mort s’accoupler à elle, elle aurait du bien provenant d’un endroit inespéré.

S’il se voit battu sans trop savoir comment il l’a été, ce rêve est porteur de bon présage qui lui annonce la fortune, le bienfait et le vêtement. Et selon les principes de l’interprétation, cette façon d’être battu est la meilleure.

S’il se voit muni d’ailes ou couvert de plumes, il aurait une autorité et du bien, sauf s’il vole au moyen de ses ailes car il effectuera alors un voyage aussi lointain qu’il s’est élevé par rapport au sol.

Si une femme se voit portant une barbe semblable à celle de l’homme, elle n’enfantera point; si elle a déjà un enfant, celui- ci dominera sa famille ou bien son mari aurait une grande renommée.

La teinture désigne un ornement et une délivrance pour les femmes et les hommes, à condition qu’elle ne dépasse pas la normale.

Si un homme voit une bête s’accoupler à lui, il aurait du bien et des avantages plus qu’il ne s’y attendait. Si un fauve s’accouple à lui, son ennemi lui causera des malheurs. S’il insulte une personne qui lui est interdite, l’insultée le vaincra. Celui qui se voit incliné ou prosterné, il remporterait la victoire et ses affaires se régleront.

S’il entre dans une tombe, il entrera en geôle.

S’il se voit enseveli comme un mort, il mourra, si sa tête et ses pieds sont couverts, ou bien sa foi sera corrompue, s’ils sont découverts.

Si le rêveur voit qu’il ferme une porte, il se mariera avec une femme. Si la porte est en fer, le rêve sera plus bon et salubre.

Celui qui se voit en état de maladie, sa foi sera corrompue, mais ne mourra pas dans l’année en cours.

Et celui qui guide un aveugle, guidera un égaré dans le droit chemin.

S’il porte à la main un fragment de pain qu’il mange sur une route ou dans un marché, il lui reste peu de temps à vivre; si le fragment est mince, sa mort sera plus proche. S’il voit du pain sur un table ou dans un grand plat, il aurait des bienfaits et des subsistances. S’il se voit manger, à table, des pains épais, il atteindra le grand âge à condition qu’il ne voit pas la table desservie; sinon ses revenus seront épuisés à cet endroit ou dans ce pays.

Si un homme obtient une citrouille, il recevrait du bien, combattra un homme et remportera la victoire sur lui.

Les feuilles des arbres désignent des revenus et des biens, à l’exception des feuilles des figuiers qui représentent un chagrin.

Si le rêveur se voit en voyage, il subira un changement d’état; de même pour celui qui subit un changement d’état voyagera.

La démolition totale ou partielle d’une demeure, en rêve, indique la mort d’une personne qui y habite; si un homme meurt, en rêve, dans une demeure, sans qu’il y ait des pleurs, d’ensevelissement ou autre, une partie de la demeure se détruira.

Si un homme se trouve à bord d’un navire qui se détruit, son enfant rendra l’âme.

Les cheveux de la tête et les poils du corps figurent la fortune; et les parties génitales de l’homme désignent les parties génitales de ses parentes.

Celui qui se voit ses habits qu’il porte mouillés, il persévérera dans l’affaire entreprise et relatives à ces habits.

S’il se voit adorant Allah, le louant ou l’invoquant, il obtient du bien ou de la joie.

Si une personne sort d’une porte étroite vers un grand espace, ce rêve lui sera de bon présage.

Celui qui se voit marchant à reculons, retourne vers une affaire, déjà entamée et entreprise; s’il écrit un testament d’une personne qui se trouve au point de mourir, il s’engage à améliorer sa conduite concernant sa foi.

Le coéquipier désigne le successeur, et peut- être serait- il à la recherche du bénéfice de son ami qui se trouve devant lui.

Si la demeure du rêveur se transforme en un lieu de réunion (= église) pour les chrétiens, ses paroles seront semblables à celles des chrétiens; si elle se transforme en une synagogue pour les juifs, ses paroles seront pareilles à celles des juifs.

Si la viande salée est introduite dans une demeure, une nouvelle mauvaise atteindra cette demeure avec un grand retard.

Si un homme mange, en rêve, sa mouchure, il subsistera grâce à la fortune de son fils; s’il mange la mouchure d’un autre, il dérobera la fortune du fils de cet autre homme.

S’il voit un convoi funèbre suivi par des femmes inconnues, sans hommes, il serait un gouverneur qui incombe des affaires à régler; si ces femmes sont voilées, ses affaires prêtent à équivoque; si elles sont connues, elles se désignent elles- mêmes, les affaires seront connues ou il sera responsable de leurs affaires.

S’il voit son habit sale, il aurait commis des péchés, si son corps est sale, la fortune lui causera des soucis, si ses doigts sont entrecroisés et il ne travaille pas, il subira des difficultés matérielles car les doigts et les mains désignent les parents qui s’entraident aux moments critiques, et qui sont tous face à une affaire qui suscite la peur.

Celui qui se voit déchirant un habit connu à la porte d’une maison connue, il déshonore le propriétaire de cette maison. De même si un chien déchire l’habit de son maître, celui- ci serait déshonoré; si l’habit est connu, il sera sauvé d’une chose qu’il craignait car l’habit inconnu représente un méfait et une peur mais s’il est déchiré, son propriétaire sera délivré.

S’il dépose sur le plateau d’une balance une chose, et la balance penche de ce côté, il aurait accompli des actes charitables, à cause desquels Dieu lui accordera beaucoup de bienfaits.

S’il voudrait fermer la porte de sa demeure qui ne se ferme pas, il évite une affaire qu’il ne peut pas accomplir, si une chose agréable ou détestable entre par cette porte, elle l’atteindra. Si la porte se ferme, il prendrait précaution.

Si un mort se trouve dans un sarcophage, celui- ci désignerait une trésorerie contenant une fortune illicite; si le sarcophage est vide, il serait un mauvais homme qui se réfugie chez de mauvaises personnes.

S’il balaie le plafond de sa maison et la débarrasse de la poussière, sa femme perdra sa fortune.

S’il porte un vêtement sans manches, il serait un homme influent mais pauvre, car la fortune est représentée dans l’interprétation par les manches.

Si sa bouche est mise à sec, il ne pourrait exécuter que peu de choses accomplies par ses semblables. Si ses dents s’agacent par un acide, elles désignent l’état des membres de sa famille.

Si les jambes ou autres membres du corps sont engourdis, la personne désignée par ce membre le désappointera.

S’il lave un mort inconnu, il purifiera un homme qui a la foi corrompue, et qui se repentit grâce à lui: L’imposteur est un homme trompeur qui tente les gens.

Si un homme voit qu’il mange les feuilles d’un exemplaire du Coran, il obtient des revenus grâce à une œuvre de charité interdite.

S’il voit, en rêve, qu’un tel est mort alors qu’il est absent, il recevra la nouvelle de la corruption de la foi de cet homme et du bon état de sa vie.

Si le rêveur se voit se récurant les dents avec du crottin ou autre chose semblable, il vivra durant toute une année en accomplissant une œuvre illicite.

S’il voit les poils de son corps pousser et devenir pareils à ceux d’une brebis, il aurait une fortune, de la profusion et atteindra le grand âge; s’il est soucieux et apeuré, il fera face à des difficultés et son chagrin se renforcera; s’il rase ses poils avec un dépilatoire ou un rasoir, ses soucis se dissiperont, son état de vie s’améliorera et il obtiendra profusion et bien. Si celui qui jouit de la vie rase ses poils, il serait en butte à des malheurs et des difficultés.

S’il voit un cheveu ou autre dans sa nourriture, il aurait des problèmes de subsistance; la sangsue est comparée aux vers, quant aux poux, ils désignent des personnes dépendantes au rêveur.

S’il se voit en train de jouer au cor et sonner la cloche, il apprendra une nouvelle mensongère connue.

S’il voit cela à côté d’un bain inconnu dans lequel entrent les gens, cet endroit serait une femme que les gens visitent fréquemment.

La vue de l’ange de la mort est semblable à celle de certains nobles anges.

Le vomissement représente le repentir ou la restitution d’une chose prise de l’autrui; s’il jette ce qu’il vomit, il restitue ce qu’il a rendu à son propriétaire.

Celui qui se voit sucer le pénis d’un autre homme aura une heureuse issue, une minime richesse et une faible renommée. De même si le rêveur travaille la vulve de la femme avec autre chose que le pénis, il aura pour toute initiative des résultats incomplets.

Si un rêveur voit un homme coupé en deux dans le sens de largeur, il le destituera de sa fortune ou de son patron; de même si on lui tranche un membre, il s’éloignera de la personne désignée par le membre tranché.

Le fétu dans l’œil représente la protection de la religion et ne nuit pas à celui qui l’a dans l’œil sauf si ce fétu endommage l’acuité de la vue.

Celui qui voit une pièce d’étoffe ou tout autre objet qui ne peut se trouver dans le ventre des gens sortir de son anus, aura à sa charge des personnes qui lui sont étrangères et qui sortiront de chez lui.

S’il obtient des pièces d’étoffe neuve, il aurait des pièces de monnaie, comme les sixièmes de dirham ,si les pièces d’étoffe sont usées, elles ne présagent aucun bien.

S’il enfourche une monture à l’envers, il commettrait un acte illicite intentionnellement; sinon, il commettrait cet acte sans le savoir.

Si le rêveur prise du tabac, il entre dans une rage proportionnelle à la quantité du tabac à priser aspirée; il en est de même pour l’injection mais ce sera un médicament pour se guérir d’une maladie.

S’il voit du mercure à la main, il manquera ses promesses à une personne; s’il le mange, lui- même, les promesses qu’on lui donne par une autre personne ne seront plus exécutées.

S’il voit un oiseau mourir dans sa main sans qu’il le tue ou l’égorge, un souci s’abattra sur lui.

S’il voit des épis poussant sur leurs tiges droits dont le nombre est connu, il verrait des années équivalentes au nombre des épis

S’il les voit accumulés dans sa main, dans l’aire ou dans les champs, il aurait une fortune amassée; selon la quantité des épis amassés.

S’il voit un homme, en train de sentir son haleine dégageant l’odeur de la boisson ou une mauvaise odeur, cet homme- là serait alors en train de prononcer des paroles aussi désagréables qu’est son haleine, de mauvaises louanges proviennent du membre de la famille que désignent certaines de ses dents si elles dégagent de mauvaise odeur.

S’il vomit du crottin, il restituera la fortune illicite qu’il a prise.

S’il se couvre de la boue ou de l’argile au point de disparaître en- dessous, il périra.

La mouture, quelque soit sa nature, représente la pire des choses.

Si un homme se voit marchant sur ses mains, son ventre, une main et un pied ou tout membre autre que la langue, chaque membre désigne une charité ou une débauche qu’effectuera la personne désignée par ce membre.

S’il se voit endetté, alors qu’en réalité, il n’a pas contracté de dette, mais l’avoue en rêve, cette dette représente les suites des péchés commis, ou des injustices qui lui vaudront la punition dans la vie ou bien des maladies et des épreuves.

S’il voit le soleil se lever, exceptionnellement, parmi des ténèbres sur un endroit inapproprié à ce phénomène, mais sa lumière n’est pas semblable à sa lumière normale une calamité s’abattra sur cet endroit et prendra la forme d’une guerre, d’un incendie, d’une peste, d’une pleurésie ou autre; s’il se lève sur un endroit tout spécialement ou sur tous les endroits et donne une lumière normale sans qu’elle soit mélangée à une obscurité et si le rêve ne contient aucun indice de mauvais augure, le roi suprême accorde aux habitants de cet endroit des bienfaits et des avantages, ainsi qu’il règle leurs affaires.

Si l’eau abonde et devient ondulante, elle désigne un tourment. Le feu pourrait aussi désigner des jouissances et des avantages pour les gens; s’il ne s’avive pas ou n’est plus dominant mais serviable, il désigne une domestique; s’il se rebelle et détruit tout et sort de sa nature serviable, il désignerait une guerre, un meurtre, la peste, la pleurésie et le tourment.

Le vent engendre des avantages s’il souffle doucement, car les gens, dans ce cas sont bien satisfaits, parce qu’il insémine les plantes et fait pousser les arbres. S’il souffle violemment, il représente un supplice pour les habitants de cet endroit; la même interprétation s’applique à l’éclair et au tonnerre.

Si un homme se voit, en rêve, ramassant les épis qui tombent lors de la moisson d’une culture dont le propriétaire est connu, il obtiendra de cet homme des biens dispersés et durables; si les épis ramassés se trouvent accumulés chez lui, il possédera une fortune grâce au gain des autres.

S’il souffre d’une démangeaison sans qu’il ne souffre d’une maladie quelconque, une affaire sera suscitée contre lui ou bien un homme l’exhorte à effectuer de grandes affaires.

S’il se voit plus riche qu’il ne l’est dans la vraie vie, il pourrait bien se contenter de ce qu’il gagne.

De même le résigné, dans l’interprétation des rêves, c’est le riche.

S’il se voit plus pauvre qu’il ne l’est en réalité, il pourrait ne pas être satisfait de ce que Dieu lui accorde, et aurait le même degré que le pauvre qui occupe la position des bienfaiteurs et des nobles en matière de religion malgré sa résignation faible et surtout si ce rêve contient des signes de charité et de foi.

S’il se voit pauvre portant des habits usés, ce rêve est désagréable, car la vue des habits usés n’est guère louable en rêve. En tout cas, la vue des habits usés, en rêve, n’est plus louable, surtout s’ils sont coupés.

Celui qui voit, en rêve, un homme en train de s’étirer tel l’homme rassasié, cet homme pourrait être un prévaricateur, tyran, et aura un état pareil au sien à la fin du rêve. S’il prononce des paroles sages mais en guise de blague, celui- ci désigne des actes impétueux que la religion désapprouve. Si l’homme qui s’étire est mort, l’interprétation se rapporte à sa descendance toujours en vie, car le mort ne peut être un tyran puisqu’il se trouve au monde de la vérité. Si le mort plaisante ceci ne serait un rêve car le mort est très loin des paroles de plaisanteries, d’obscénités et autres.

S’il mâche l’eau sans en boire, il fournirait d’énormes efforts et se fatigue intensément pour gagner sa subsistance; s’il boit la nourriture comme s’il boit de l’eau, il aura des revenus abondants et une subsistance facilement acquise.

S’il voit un homme s’injectant pour combattre une maladie, il considérera une affaire qui améliore sa foi; s’il s’injecte sans qu’il soit malade, il pense à une promesse donnée à une personne, une chose qu’il a lui- même vouée à Dieu, des paroles déjà accordées et cela fait peut être une grande colère.

Celui qui se voit tombant dans un puits, une jarre ou une terrine de sang qu’il en est submergé et n’arrive pas à le repousser, un incident lui arrivera et du sang coulera. La même interprétation s’applique à une grande quantité de sang vu au lieu de l’eau, d’un récipient, un égout, un bassin ou autre lieu où l’on trouve de l’eau stagnante et courante, sauf s’il reçoit ou boit une petite quantité de sang ou en est taché, il obtiendrait une fortune illicite.

Si le sang est abondant, un malheur auquel du sang est mêlé le frappera. Si le sang l’asperge, un malheur occasionné par celui qui l’asperge s’abattra sur lui à l’instar des étincelles, ou bien des paroles calomnieuses seront proférées par cet homme- là.

S’il égorge une poule ou un coq du côté de son postérieur, il sodomisera un esclave. S’il égorge un taureau du côté de son postérieur, il poursuit un gouverneur et complote contre lui. Cette même interprétation s’applique aux chameaux arabes et non- arabes. De même, toute chose rapportée à un homme on une femme désigne un malheur frappant l’égorgé du côté de son postérieur.

Si le rêveur porte son habit à l’envers, dort sur son lit à l’envers, étend un tapis à l’envers afin qu’il dorme dessus, monte sur sa monture à l’envers, un condamnable lui proviendra d’une source inconnue. Toute chose mise à l’envers désigne un changement du bien vers le mal on d’un mal vers le bien, hormis la fourrure, car le port de la fourrure à l’envers indique une exposition de fortune avec exagération et il vaudrait mieux le cacher. Si un vivant prête un habit qu’il porte à un mort, l’enlève, et en habille le mort, il attrapera une maladie bénigne mais finira par guérir.

S’il offre un habit à un mort qui le porte et s’en va, le privant ainsi de sa possession, le vivant mourra; s’il garde l’habit en sa possession et le donne en guise d’emprunt, de dépôt ou pour qu’il le garde, le confectionne, le lave, le plie, l’étend on autre, il sera attaqué d’un malheur, d’un souci ou d’une maladie, qui en sortira sain et sauf.

S’il se voit tissant un bouclier de fer, il construit une forteresse pour se protéger d’un danger prévu, ou cherche une cachette, lie des chevaux dont il est fier pour leur éviter un danger, collecte une fortune pour se protéger en cas de danger ou invite des gens qui le soutiendraient en cas de danger ou devient pieux, dévoué, sûr que Dieu (le glorifié et le magnifié!) le protégera, car ses parents ont prié pour lui.

Le charbon à brûler désigne l’outil qu’utilise celui qui travaille avec du charbon.

Le goudron indique de même des outils ainsi qu’une protection du souverain, car il protège les bateaux de l’eau.

Si un homme avale des clous en fer, des arêtes de poisson, des épines, ou des pierres sans prendre compte de leur rugosité et les engloutit exclusivement sans les autres sortes de nourriture et de boisson, il rumine sa rage qui serait équivalente à la rugosité de ces choses- là et prendra son mal en patience. De même, s’il avale des choses amères, salées, chaudes ou froides au point de trouver des difficultés à les engloutir, il aurait des troubles dans sa vie. S’il avale du lait sucré, ou des choses douces, il mènerait une vie satisfaisante et tranquille, sauf si le rêve contient des choses détestables comme les figues, les légumes, les condiments et les poissons asséchés et salés, car ceux- ci désignent un malheur.

S’il voit une nouvelle ou ancienne trace de cautérisation en saillie, il jouirait d’une vie pleine de trésors; s’il se conforme aux prescriptions du Seigneur au cours de sa vie, il sera victorieux; s’il désobéit à Dieu, il sera cautérisé avec ces trésors, le jour de le Résurrection. Si cette cautérisation n’est plus douloureuse, elle serait pareille à un médicament; car il est dit: La cautérisation est classée comme le médicament extrême. S’il est cautérisé avec le feu et en souffre énormément, des paroles calomnieuses le feront souffrir.

S’il se met à l’ombre d’un arbre de courges ou de ses feuilles, il ne se sentira plus abandonné, ses affaires se régleront et une paix sera établie entre lui et ses adversaires. S’il mange des courges cuites sans qu’il y ait une chose qui change sa nature et son goût, des épices ou de ce qui est détestable dans l’interprétation, car les épices désignent le souci et le chagrin.

S’il mange des courges dont le goût n’est plus changé, il récupérera une chose perdue relative à sa personne, à sa fortune, à sa foi, à sa vie, à sa tribu, à sa santé, à la disparition d’une faiblesse qui lui rend son intelligence et sa raison perdues, la satisfaction, la réunion des gens séparés, l’apprentissage d’un savoir oublié; tout ceci sera récupéré proportionnellement à la quantité de courge mangée et à son goût; car plus le goût est meilleur, meilleure sera la récupération de ses bienfaits.

S’il se voit en train de manger des courges crues, combattra un homme lors d’une guerre ou des paroles tumultueuses seront proférées

Manger les courges crues et tendres est pareil à la terreur ,et à la dispute entre les hommes lors d’une querelle .

Si un homme mange la chair d’un crabe, il aura une fortune et du bien d’un endroit lointain.

S’il obtient, possède ou s’approprie un crabe, il vaincra un homme qui aurait son caractère, car le crabe représente un homme au bon caractère, hardi, qui réfléchit profondément avant de parler et dont le savoir est extrêmement minutieux.

Le tortue désigne un homme dévot, ascète, et bien ancré dans le premier savoir.

Celui qui se voit obtenant ou possédant une tortue, ou bien si celle- ci entre chez lui, vaincra ou fréquentera un homme qui aurait les qualités précitées et aura affaire à lui; s’il mange de sa chair, il tire profit de son savoir.

S’il voit une tortue sur une route ou un dépotoir, il y aurait un possédant à fond une science, inconnu à cet endroit; s’il voit une tortue dans un récipient ou un habit, le savoir à cet endroit serait honoré, ses bienfaits et son importance seront bien reconnus, à la mesure de sa préservation.

S’il mange du poisson tendre, il gagnera un butin et un bien; car c’est le résultat de la pêche.

S’il voit qu’il a obtenu du poisson salé qu’il en a mangé on non, un esclave ou un domestique lui occasionnera un souci, et Allah lui assignera une grâce équivalente à la quantité de poisson salé, obtenue ou mangée.

Les petits et les grands poissons salés ne présagent aucun bien; mais il se peut que les poissons salés, dans maints rêves, s’il sont de grande taille, désignent une fortune et un bien.

Celui qui voit sa barbe devenir entièrement blanche, il verra chez les gens ce que lui est détestable, s’il reste encore des parties noires, celles- ci désignent une dignité; si la barbe s’allonge plus que la normale, celui qui la porte devrait payer une dette ou soufre d’un grave souci; si elle vient à s’alléger, il payera sa dette et sera délivré de son souci.

S’il rase ou arrache sa barbe, il perdra son respect parmi les gens et sa dignité; la même interprétation s’applique à la dépilation de la barbe, mais le rasage est plus facile.

Si les poils du pubis viennent à manquer, ce rêve est porteur d’un bon signe pour l’année, à venir, s’il les voit, il aura une autorité non- accompagnée de dette et aussi étendue que les poils sont longs et abondants même s’il traîne sur le sol. Quant aux autres poils du corps, ils représentent sa fortune. Celui qui se voit utilisant un dépilatoire, il perdra sa fortune, s’il est riche, et s’il est pauvre, il s’enrichira.

L’oreille représente la femme ou la fille; tout incident ou bienfait à l’oreille se rapporte à l’une d’elles.

La voix et la sonorité représentent la renommée de l’homme parmi les gens.

La bouche est la clef et le but de ses affaires.

Le cœur est le roi du corps et son contrôleur.

La dent; si un homme voit sa dent bouger, la personne qu’elle désigne tombera malade, si elle tombe dans sa main ou la voit dans son habit, il aurait un enfant, un frère on une sœur; si elle est sujette à une érosion, une de ces personnes sera frappée par un malheur et ne pourra plus faire profiter les autres ou soi- même.

Les noyaux des dattes désignent l’intention d’effectuer un voyage.

Si le rêveur voit une dent supplémentaire pousser dans sa bouche, il obtiendrait un enfant ou un frère conformément à l’emplacement de la dent poussée. Si la dent supplémentaire cause des dommages aux autres dents, cet enfant causera des problèmes, à lui et sa famille.

S’il profite seul, de cette dent, il tirera profit de cette personne exclusivement;

s’il manipule ses dents jusqu’à les arracher ou un autre les manipule et les lui arrache, il serait exhorté à payer une dette ou autre; si toutes ses dents tombent dans sa main, le nombre de la descendance de cette maison s’accroîtra.

Si les dents tombent, les gens désignés par les dents mourront

Les dents peuvent aussi représenter les dents elles- mêmes car elles assurent la subsistance de l’homme en passant la nourriture gagnée à l’estomac. Elles peuvent aussi désigner les biens utilisés par l’homme pour rechercher ses moyens de vivre et ses gains comme les montures, les domestiques et les meules.

Si un homme voit toutes ses dents tomber, il faudrait prendre en considération son état, son temps, et sa réalité: Si tous les membres de sa famille sont frappés par la peste ou toute autre maladie, ils mourront et il restera seul en vie; s’il n’a pas de famille mais est fortuné, il perdra sa fortune et ses biens seront volés; s’il est pauvre, toutes les personnes désignées par les dents tombées mourront et il demeurera le seul vivant.

Si une seule dent tombe sans qu’il y ait de traitement et se perd lors de sa chute, le membre malade de la famille du rêveur, désigné par cette dent mourra ou sera frappé par un problème d’ordre financier.

S’il attrape la dent lors de sa chute ou la cache dans son habit, il faudrait considérer son état: Si sa femme est enceinte, elle mettra au monde un enfant qui aurait une nature et une position équivalentes à celles de la dent; sinon il se réconciliera avec un frère ou un parent avec lequel il s’était en désaccord; s’il voit du sang en couler, ce rêve désigne un péché commis lors de la rupture des parentés mais, s’il se trouve endetté, son créancier lui demandera de lui rembourser la dette qu’il réussira à payer.

Si le rêveur se voit rasant les poils de son postérieur, il restituera son dû et rembourse sa dette.

S’il voit sa main toujours tranchée et le rêve contient des paroles signifiant des actes de charité, il s’abstient de commettre toutes sortes de péchés et de turpitudes; si sa main ou ses deux mains sont liées à son cou sans qu’il y ait de liens entourant son cou et le rêve contient également des signes de charité comme une mosquée, ou des œuvres dans la voie de Dieu , il s’abstient de commettre des turpitudes.

S’il voit un gouverneur ou un chef lui couper la main droite qui s’éloigne de lui, il prêtera un faux serment chez ce gouverneur ou chef; si on lui coupe la main gauche, un frère ou une sœur mourront, ses relations avec eux ou avec un grand ami se rompront, ou il s’éloignera d’un associé ou d’une femme.

S’il voit sa main retirée ou figée rendant impossible tout acte qu’il a l’intention de faire, il ne serait pas aisé, n’arrivera pas au but auquel il aspire, et la personne à laquelle il recourt le décevra. Si, cependant, la force de sa main ’accroît, il sera aisé, atteindra son but et obtient le soutien de la personne à laquelle il recourt. Ainsi, la taille, la force et la faiblesse de la main désignent, une œuvre avancée par la personne concernée à celui que la main désigne.

S’il voit sa main s’affaiblir, se fendre, se figer ou dégager exclusivement une odeur puante, il aurait accompli une mauvaise œuvre à l’égard de celui que la main désigne, lui a laissé l’affaire inachevée ou s’est trouvé incapable de l’effectuer.

S’il voit sa main devenir celle d’un prophète ou d’un homme vertueux grâce auquel des gens ont été guidés ou sauvés de la perdition, sa position parmi son peuple, le mal qu’ils lui ont fait subir, sa finalité et celle de ses gens, car c’est ainsi qu’Allah donnera à celui qui rêve la possibilité de guider des gens de l’égarement vers le droit chemin, lui fera subir des méfaits pareils à ceux que le prophète qu’aux gens bienfaiteurs et pieux et il est impossible que toute autre personne la voit; l’interprète, dans ce cas, ne doit accepter comme cette vision d’une personne impie et malfaitrice.

Les ongles représentent la capacité de l’homme dans sa vie; si un soldat voit ses ongles longs, il portera son arme pour une affaire qu’il confrontera, si le rêveur travaille comme menuisier ou forgeron, son savoir s’intensifiera et son métier lui sera très facile; s’il possède des marchandises et des récoltes, ses bénéfices et ses profits s’accroîtront, à condition que les ongles ne s’allongent trop. Mais si la longueur des ongles dépasse la limite, toutes les affaires déjà citées atteindront la limite de l’exagération et ne lui causeront que le tort.

S’il se voit coupant ses ongles et doit rembourser une dette, accomplir l’aumône légale, il le fera; si aucun de ces cas ne se présente, il recherchera le gain qu’il lui conviendrait, prendra et donnera avec piété et suivra l’instinct moral et la sunna.

Si un soldat ou un homme appelé à la guerre malgré lui voit ce rêve, il enlèvera son arme et dévoilera ses actes; si aucun de ces cas ne se présente non plus, il fait des ablutions, avec conservation, obéit à la sunna dans son travail, dans ses relations avec son entourage et sa famille; avec ses élèves s’il est enseignant, car les ongles figurent ces personnes- là.

Celui qui voit ses ongles transformés en griffe, il vaincra son ennemi et aura la capacité d’obtenir ce qu’il recherche. Mais ces rêves n’augurent aucun bien pour l’année en cours.

De même, s’il voit ses organes transformés en ceux d’un animal, ce rêve ne comporte aucun signe de bien si l’animal est féroce et mange des choses de mauvaise nature.

La poitrine et son élargissement représentent le savoir, la clémence et la bonne situation, par contre, l’élargissement et l’étroitesse du cœur et de la poitrine désignent le contraire de ce que l’on vient d’avancer. La poitrine pourrait aussi désigner le coffre, la boîte, le sac, ainsi que tout contenu précieux, puisque le cœur est le siège de tout secret et problème. L’étroitesse de la poitrine indique l’avarice, son élargissement la générosité.

Les seins symbolisent les plantes. Tout ce qui les qualifie ou les tache tel que le bon état ou la pourriture se rapportera aux plantes. Le sein droit désigne les fils, le gauche des filles, le lait les enfants puisqu’ils puisent leur nourriture. Le lait pourrait désigner les revenus et la fertilité, car ceux- ci sont de ses indices, suivant son abondance ou sa bonté. Si un homme se voit en train de se nourrir au sein, son rêve ne présage de bien ni à la nourrice ni à l’allaité car il représente l’avilissement, la geôle, le chagrin suite à l’histoire de Moïse et sa mère avant et après le cercueil.

Le cœur pourrait aussi désigner son prince, son professeur ou son administrateur. Aussi bien que le gérant des affaires de sa maison et sa famille. Il désignerait de même son enfant.

S’il voit son cœur tiré de son ventre, sortant de son gosier ou de son anus et une monture le mange ou un oiseau le reçoit, il périra s’il est malade celui que désigne le cœur, sinon, il ressentira une peur et une appréhension vis-à- vis de Dieu  ou d’une personne qui frapperait à sa porte. Il pourrait aussi perdre la raison ou voir sa foi déréglée, car le cœur est le siège des croyances. Celui qui voit son cœur noirci, étroit ou très tendre, enveloppé d’une couverture, voilé et invisible ou un habit y est attaché, serait un impie ou un pécheur dont le mauvais acte est inscrit sur son cœur, bien loin de l’obéissance au Dieu, aveugle, ne voyant pas le droit chemin et l’envoûtement s’est accumulé sur son cœur.

Le ventre sa partie extérieure ou intérieure désignent une fortune, un enfant ou une parenté de sa tribu. Si un homme se voit à jeun et ne voit aucun membre manquant de son corps, sa fortune et ses enfants s’amoindriront s’il ne souffre pas de faim; mais s’il voit qu’il a faim, il serait prévoyant et cupide et obtient un bien proportionnel au degré de sa faim. Le rassasiement lui indique un ennui; la soif la corruption de sa foi, la satiété la bonne condition de sa foi. Le ventre désigne aussi le dépôt de l’homme car la nourriture y est emmagasinée et y est distribuée. De plus, le ventre pourrait aussi représenter la demeure ou la maison de l’homme, ses intestins son épouse, le foie son fils, le cœur son père, son poumon son serviteur et sa fille, la panse sa bourse, son magasin ou son dépôt, le gosier sa vie et le nerf son clan.

Le ventre pourrait représenter un navire, le cœur sa tête, le gosier son mât, les entrailles son échelle, les côtes ses murs, la chair ses planches, la peau sa forme aérodynamique et son goudron.

Si un homme se voit le ventre déchiqueté, les intestins déchirés, les entrailles coulantes et les côtes dispersées, son navire tombera en panne.

L’épine dorsale et l’artère désignent la force et l’âme du rêveur ainsi que la protection du lieu de ses enfants, s’il souffre du gonflement des testicules, d’urticale, il obtiendrait un bien, mais il craindrait que ses ennemis ne le dérobent.

Si un homme mange ou obtient, en rêve, des fèves, des lentilles, des pois chiches, des carottes, de l’oignon, de l’ail, du concombre d’Egypte, des navets, de la moutarde, un souci et un chagrin le frapperont; s’il mange du poivre, du gingembre ou autre piment, il se mettra en colère.

La vue de l’homme reflète sa sagacité, sa foi, son savoir et sa sagesse; toute force ou faiblesse, dérèglement ou cécité qui frappera la vue se rapportera à la sagacité.

La cécité désigne que la personne est ignorante et ne remarque pas les preuves.

De même elle désigne l’assiègement et la geôle qui empêche la personne de voir la vie et ce qu’elle contient.

Quant à l’œil lui- même, il représente toute satisfaction provenant de la part d’un bien, d’un fils, d’un frère, d’un père, d’un prince ou d’un commandant. S’il lui arrive quelque chose: déplacé de son endroit, touché par une flèche, des accidents surviendront à celui qu’il désigne.

L’œil droit figure le grand et le noble homme; alors que l’œil gauche est inférieur puisque le côté droit est supérieur au côté gauche, tout organe qui se trouve à la droite du corps le serait par rapport au côté gauche.

Les sourcils représentent la protection que le côté droit désigné tel que le tuteur, le fils, le père, le mari ou le trésorier.

Le nez indique tant la puissance que l’avilissement ainsi que ceux qui s’en orgueillissent et s’en embellissent; car l’orgueil et la fierté  se rapportent à lui, d’où on dit (élever son nez très haut) pour exprimer d’être fier ou orgueilleux, et au cas d’humiliation on dit (malgré son nez) pour exprimer malgré lui; il se peut qu’il désigne le fils et le père, le pénis et les parties génitales féminines de celui que la tête désigne, car il dégage la mouchure qui est comparée à la semence

Si un homme voit son nez mutilé, il faudrait considérer son état: S’il est malade, il mourra sinon la personne que le nez désigne et qui se trouve malade, périra. Si ces cas ne se présentent pas, un malheur le frappera ou même un scandale prenant la forme d’un appauvrissement, d’une fatigue, d’un abandon, e rasage de la barbe ou du pubis.

Les lèvres représentent les deux gardiens de tout ce qui est désigné par la bouche, tel que le père et la mère, les deux battants de la porte, les ouvertures de la bourse, les deux bords du puits, les deux côtés de la tombe et les lèvres de la vulve.

La teinture des cheveux ou la barbe au henné signale que les œuvres, les obéissances et la pauvreté sont cachés des regards des gens. De plus, elle indique l’artifice et le dol si elle est utilisée de façon contraire à celle des musulmans. Si la teinture s’attache, l’homme pourrait se cacher, sinon, toute sa condition sera dévoilée. Tout ce qu’on a dit était pour la teinture de la barbe ou les cheveux au henné; mais pour les mains et les pieds, l’homme pare, de façon inconvenable, ses enfants, esclaves et ses biens comme par exemple faire porter à ses fils de la soie et de l’or.

Si un pauvre fait un tel rêve, il abandonnerait ses ablutions et ses prières. Mais si des femmes voient le même rêve, elles auraient une source de joie et de beaux habits car c’est ainsi qu’elles se parent lors de bonnes réjouissances.

Les os de l’homme représentent ses biens sur lesquels il compte comme par exemple ses montures, ses esclaves, ses bovins, ses chameaux, ses moutons, les produits du printemps, les arbres, et toute autre occupation.

La moelle épinière représente sa fortune accumulée, l’appropriation de l’esclave, de la monture et de la demeure.

Elle pourrait aussi indiquer le bien enfoui, l’enfant ou le petit- fils.

Les os désignent pour celui qui ne possède point du bien la foi et les devoirs religieux sur lesquels il s’appuie et constituent la chose la plus importante.

Si le rêveur voit en rêve ses os renforcés et sa santé s’améliorer, un bien se rapportera à ce que les os représentent, selon les autres indices dans le rêve.

La chair de l’homme désigne le bien profité: Le gain ou les récoltes, car elle abonde ou s’amoindrit selon la quantité de la nourriture consommée: C’est pourquoi elle désigne la fortune dont il profite tel que les gains et les revenus.

Les os figurent le capital.

Si un homme se voit plus en chair que la normale, il aurait des bénéfices et gains accrus, et sa marchandise s’écoulera. S’il maigrit, il aurait le contraire de ce qu’on vient de citer.

La chair des travailleurs dans la voie de Dieu et des ascètes désigne leurs caravanes et leurs possessions; si l’un d’eux voit sa chair s’alourdir ses œuvres s’accroîtront et rempliront ses deux tablettes, si elle s’amoindrit, sa foi s’affaiblira et ses œuvres s’amoindriront, sauf si le rêve contient un signe annonçant une tendance vers la vie et ses réjouissances.

Mais l’amaigrissement indique qu’il a délaissé cette vie. Les os des gens qui travaille pour l’au- delà désignent leurs devoirs.

Le nerf est l’élément qui joint la foi de l’homme et sa vie. Il désigne la piété, le témoignage lors des transactions, des contrats et des engagements ainsi que les sources des revenus et le clan de la famille; tout surplus ou manque touchant le nerf se rapporte à celui qu’il désigne.

La peau représente la personne à laquelle on a recourt pour garantir la protection contre le mal, tel que le souverain, le père, le mari, le maître, le savant, la foi, l’habit, le bouclier, la demeure, la maison, la fortune, ainsi que le bienfait et la peau se rapporte à la personne ou chose désignée. La peau des divers animaux indique des biens et des héritages, car elle demeure telle quelle après la mort de l’animal.

Le pénis de l’homme figure tout ce qui fait sa réputation en savoir ou en bonne on mauvaise autorité. Si ce cas ne s’applique pas au cas d’un homme, la femme de ce dernier serait malade ou se rebelle contre lui. Si une femme voit, en rêve, le pénis de son mari, il se séparera d’elle par la mort ou une répudiation; mais si son mari lui demande d’avoir un enfant alors qu’elle est incapable, elle ne lui donnerait point d’enfant. Si l’homme n’est pas marié mais possède des sources d’eau et des ruisseaux, l’écoulement de l’eau s’arrêtera et ses ruisseaux se tariront ou bien le câble du seau se rompra et le seau tombera dans le puits.

S’il se voit, en rêve, s’accouplant avec sa femme et son pénis se détache dans son vagin et si dans la réalité, il ne possède ni ruisseau ni jardins et sa femme se trouve enceinte, le fœtus mourra, sera un mort- né, ou sa grossesse ne donnera jamais lieu à des enfants vivants. Si la femme n’est pas enceinte mais l’homme a investi du bien dans un voyage ou un commerce, il le perdra, s’il est pauvre, il perdra sa dignité suite à sa mendicité.

Ce rêve pourrait aussi indiquer que son seau, sa cruche, son fils, une chatte, un poussin, un chiot ou autre bien tombe dans le puits, tout ce qui sort du pénis représente le bien, l’enfant et l’accouplement.

Quant à l’urine, son interprétation serait celle de l’endroit où l’urine s’est coulée. S’il urine dans la mer, à un percepteur d’impôt ou à un douanier. Dans ce chapitre- là, l’interprétation relative à l’urine s’applique aussi à la dépilation du pubis, au sperme. Si un célibataire urine dans un bain, il se marie; s’il n’est pas célibataire, il paie une dette à une femme ou lui fait largesse. Si un célibataire urine dans une cruche, une outre ou un récipient quelconque, il aurait des relations sexuelles; s’il est marié, sa femme tombera enceinte ou bien il lui donnerait un bien qu’elle aurait demandé. L’endroit où le dormeur urine ou éjacule ainsi que la nature du liquide et le changement qu’il subit, comme par exemple uriner du sang, dans sa main ou dans une nourriture sont des signes qui indiquent la corruption de l’acte commis dans la réalité, comme les relations sexuelles lors d’une menstruation, dans l’anus, à la suite d’une répudiation ou en état de fornication.

Il existe plusieurs sortes de chaussures, si un homme chausse des chaussures de voyage, et marche, il voyagera, celui qui s’associe à lui en rêve le fera ou bien il enverra une somme d’argent avec des voyageurs.

S’il les chausse et espère accomplir un voyage, son espoir se réalisera ou il sera déçu s’il ne marche pas. Si ses lacets se rompent ou bien il se déchausse, un empêchement fera obstacle à son voyage. Si ses chaussures sont destinés à l’eau, il couchera une femme libre ou esclave.

 

 

delà.

S’il voit le jour du jugement dernier arrivé, la justice de Dieu régnera sur l’endroit vu en rêve; si les habitants de cet endroit sont des injustes, ils seront châtiés; s’ils sont opprimés, ils seront victorieux car le jour du jugement dernier est celui de la décision finale et de l’équité.

S’il se voit comparaître devant Dieu le jour du jugement, il le sera.

La même interprétation s’applique au rêve où il voit un des signes précurseurs annonçant le Jour de la Résurrection comme la renaissance des créatures, le lever du soleil du côté du couchant, et ensuite la distribution des récompenses et des sanctions. Si l’auteur du rêve se voit entrant au Paradis, il y entrera si Dieu le veut car cette vision lui fait une annonce grâce aux bonnes

œuvres accomplies par lui. S’il voit qu’il obtient, mange ou offre à un autre des fruits du Paradis, ceux- ci représenteront les bonnes œuvres qu’il acquerra; s’il les obtient mais n’en mange pas, il obtient le savoir, le bien en matière de religion, mais n’en profitera pas.

S’il les donne à un autre, celui- ci tirera profit de son savoir.

Les jardins et les bâtiments du Paradis se représentent tels qu’ils sont; les femmes du Paradis sont les œuvres de charité qui seront proportionnelles à leur beauté.

S’il se voit installé au Paradis et ne fait pas trop le moment auquel il y est entré, il continuera à jouir des bienfaits, protégé des malheurs tout au long de sa vie, jusqu’à ce qu’il la quitte vers le Paradis, si Dieu le veut.

S’il se voit à la Géhenne, puis en sort le jour même, ce rêve incarne l’innocence lui indiquant qu’il faudrait se repentir; S’il voit la Géhenne, et ne subit aucun de ses supplices, les chagrins et les épreuves de la vie s’abattront sur lui, et en subira autant qu’il a vu ou subi à la Géhenne. S’il s’y voit et ignore quand il y est entré, il serait en proie à des difficultés, de la confusion et serai avili, et déçu, jusqu’à ce qu’il en sort. S’il mange de sa nourriture, boit de ses boissons, subit sa chaleur, ou éprouve un dommage de ses gardiens, il commet des péchés.

.Si un homme du commun voit ce rêve, il commet une turpitude, fréquente des incrédules et des corrompus dans leurs marchés. Si un pèlerin entre au Paradis, en rêve, il accomplira son pèlerinage et atteindra la kaaba, la maison de Dieu qui le conduira au Paradis. Si un incrédule ou un coupable voit un autre au Paradis, professera l’Islam et se repentira, si le croyant est malade, il mourra alors que l’incrédule guérira, car le Paradis est la demeure des croyants et la vie présente est le paradis des incrédules. S’il est célibataire, il se mariera car le Paradis est la demeure du mariage et de l’accouplement. S’il est pauvre, il s’enrichira ou obtiendra un legs.

De même, si un homme s’y voit, il serait en train de rechercher à suivre les opinions de la communauté de l’Islam, de fréquenter les maisons du savoir, les séances d’invocation, d’être en quête du Djihad et du Ribat ou tout autre endroit conduisant au Paradis.

Le soufflement dans le cor: le premier soufflement dans le cor représente la peste, l’appel du souverain lors des expéditions, un problème soulevé ou un voyage global.

Si un malade voit, en rêve, qu’on lui a promis qu’il verra le Jour du Jugement, il trouvera la mort.

La menace de l’approche du Jour du Jugement, indique un grand événement provenant du souverain.

Le deuxième soufflement du cor vu par des gens souffrant d’une épidémie, indique qu’ils en guériront, car il est destiné à la résurrection de l’univers, il pourrait également désigner une grande affaire à laquelle le souverain appelle les groupes de gens, selon ses ordres et ses intentions.

Si un homme traverse le Pont ( Sirat) sans souffrir des calamités, des difficultés et des afflictions, et se trouve en Hijaz, il le traversera en sécurité et atteindra la Ka’aba que désigne le Paradis vu en rêve; mais le Pont pourrait être un obstacle, tout incident lui arrivant sur ce Pont se rapportera à lui à l’état d’éveil; sinon, le Pont serait sa foi, et tout obstacle entravant sa traversée déréglera sa foi et le droit chemin qu’il mène.

Si la peste est vue dans une ville, le souverain serait en train de faire souffrir ses sujets.

Mais elle pourrait aussi représenter un voyage global pour tous ou une amende imposée par le souverain.

Si un homme pauvre porte, achète, coud et double une soutane , il s’enrichira car elle le protège du froid qui désigne la pauvreté; s’il est apte au pouvoir, il l’obtiendra; s’il est notable, qui a des courtisans, il possédera des biens continentaux tel que le coton qui constitue une part du tissu de la soutane, un trésor et les biens de la trésorerie; les fils figureront son engagement et son serment.

S’il est célibataire, la face de la soutane serait son visage, la doublure sa femme, le coton qu’elle contient son dû marital et les fils ses engagements et son appropriation; s’il coud la soutane et ne porte pas, il marie son fils ou sa fille, marie une autre personne, réunit un couple séparé et notamment si la soutane est vieille et il l’a pliée.

Mais il faudrait que ces rêves soient vus en hiver, au moment où il est possible de porter la soutane; mais si un homme la porte en été, un chagrin s’abattra sur lui, qui lui parviendra d’une épouse, d’une dette, d’une maladie, d’un emprisonnement ou d’une difficulté, à cause de la femme; s’il est un combattant, il portera sa cotte de mailles et ira à la rencontre de l’ennemi sur le champ de bataille.

Le turban: Si un homme porte le turban ou le voit, en rêve, sur sa tête et ne se souvient pas d’autre chose, il faudrait prendre son état en considération: S’il mérite de gouverner, il s’emparera d’un pouvoir, sinon une autorité proportionnelle à la taille et la beauté du turban mais le rêve n’apporte pas de bon présage si le turban dépasse la taille normale; Quant à la couleur noire ou jaune, elle ne désigne aucun mal, elle fait partie des vêtements de la noblesse arabe dont les têtes sont couronnées par des turbans.

Le turban représente pour le célibataire, l’accouplement; pour celui qui a une femme enceinte, il figure la naissance d’un fils.

En outre, le turban indique le père, le souverain, le maître, le professeur et l’éducateur; si un homme le tourne sur sa tête ou le plie sur sa main, il accomplit un voyage, des liens, un associé ou un parent voyageront.

La cape et la couverture de l’édredon désignent une femme; le manteau persan représente le fils, la dignité ou la chose la plus chère pour un homme; le manteau de l’homme désigne la foi.

Celui qui se voit donnant de l’eau aux gens, avance une des meilleurs bonnes œuvres à condition qu’il ne calomnie personne et ne prend pas d’argent en contrepartie. S’il se voit en train de boire une eau délicieuse et douce, il aurait une vie aisée.

Si un homme chagriné voit sa barbe et sa tête complètement rasées, et le rêve contient des paroles désignant le bien, il sera délivré et payera sa créance. Si la longueur des cheveux et de la barbe représente un souci, son raccourcissement devrait annoncer un bien à condition que le visage ne s’enlaidisse pas. L’épilation pourrait indiquer l’arrangement de certaines affaires si elle n’enlaidit pas le visage mais ce règlement serait effectué malgré lui.

Si un homme fortuné accomplit, en rêve, l’aumône légale (= Zakat), sa fortune se multipliera, mais s’il possède un dépôt ou doit payer une créance, il le restituera et la remboursera.

Si l’homme qui accomplit la Zakat est déjà mort, ou est un homme vertueux, il aurait obéi à Allah et acquis une renommée étendue; que dire alors s’il célèbre la prière et invoque Allah après avoir accompli l’aumône légale? S’il appelle à la prière à une période autre que celle du pèlerinage, il établirait peut- être un témoignage de vérité.

Si l’appel à la prière s’effectue en période de pèlerinage, il accomplira le pèlerinage, si Dieu le veut.

Si un pauvre homme fait le même rêve, il raserait sa tête, couperait ses moustaches, épilerait les poils de ses aisselles, limerait ses ongles ou raserait son pubis; mais s’il se voit déshabillé ou lavé à l’eau, s’il appelle à la prière dans une mosquée, ou célèbre la prière plus tard, il changera d’état, se repentira et avancera une bonne œuvre en établissant une prière et un témoignage.

L’aumône surérogatoire représente pour un pauvre un travail accompli avec son corps, comme par exemple: Une visite, une consultation ou la visite des tombes en louant et glorifiant Dieu. Si cet homme est fortuné, il avancerait une bonne œuvre aux gens comme par exemple: Ordonner le convenable, interdire le blâmable, accorder un conseil, enseigner le Coran, présider la prière des gens et ce au cas où l’aumône acquittée est inconnue ou prend la forme de farine de blé ou de pain.

Si l’aumône est constituée de dirhams ou de dinars, celui qui la fait aura une récompense avec ceux à qui la donne en leur faisant part de ses soucis, car l’aumône constitue l’ordure du bienfaiteur; car la main supérieure est meilleure que la main inférieure, cette aumône sera de mauvaises actions que les gens supporteront de lui et lui sera débarrassé de ces actions.

Si un homme malade se voit ou est vu par autrui allant au pèlerinage, il mourra et ira au ciel dans son cercueil, autrement, il demanderait un service au souverain, ou un grand savant. S’il est endetté, il s’orientera à rembourser ses créances. S’il a abandonné la prière, il s’orientera de nouveau vers la Kaaba . S’il a épousé une femme et n’a pas encore consommé le mariage, il ira chez elle, portant sa litière avec ses compagnons, afin de la pénétrer.

Si un malade se voit en habit de l’ihram, il mourra, répondra à l’appel et laissera les habits de la vie au profit de ceux de l’au-delà. S’il est pécheur, il se repentira et répondra à Dieu en lui obéissant.

S’il a fait le vœu de jeûner ou de prier, il recommencerait à accomplir son vœu. Si un homme dont l’épouse est malade ou une femme dont l’époux est malade voit ce rêve, la personne malade mourra et s’éloignera de son partenaire. Si les époux sont tous deux dans les mêmes habits de l’ihram, en rêve, ils divorceront.

Si les habits de l’ihram d’un homme sont en soie enduit de safran, il se met au service du souverain, et contracte un mariage illicite .

S’il répond à un appel autre que l’appel du Seigneur ou se voit aveugle, le visage noirci ou suivant un chemin autre que celui du pèlerinage, il dénigre l’Islam par un travail effectué ou un souverain fréquenté, car le pèlerinage  signifie en arabe la visée .

La présence à Arafat représenterait le jeûne car il faudrait que le pèlerin s’y arrête en attendant le coucher du soleil et l’apparition de l’aube.

Si un homme y va à l’aube et ne s’y arrête pas, il ratera le pèlerinage, tout comme le jeûneur qui voit le coucher du soleil annonçant la rupture du jeûne et la permission de manger et de boire, actes qui constituent le fondement de la vie qui exhorte l’homme présent à Arafat, cette station pourrait aussi indiquer la réunion avec le bien- aimé absent ou l’ami qui se trouve à l’écart, car à cet endroit qu’Adam (que le salut soit sur lui) rencontra Eve après la séparation, et cette réunion- là donna l’appellation d’Arafat (se reconnaître).

Si un homme s’y arrête dès l’avènement du soir et jusqu’à l’aube, et a des requêtes soumises à l’approbation des rois ou autres, ses demandes seront exaucées.

S’il y arrive avec l’avènement du jour, il ne réalisera aucun désir et sera privé de ce qu’il demande; notamment le nom d’Arafat à la prononciation proche de Fawat ( = action de rater).

En outre, Arafat pourrait aussi désigner la saison d’un marché ou un rendez- vous de ventes, s’il s’y tient à l’avènement du soir, il aura des profits et des gains dans ses achats et ses ventes; mais s’il s’y tient à l’avènement du jour, il tombera en faillite.

Le jour d’Arafat peut aussi indiquer le jour de vendredi, car ils, tous les deux, réunissent les gens et imposent des prescriptions; de même il représenterait le jour décisif d’une guerre, ou le rassemblement pourrait aussi désigner son contraire, et Dieu est plus savant.

Le Tawaf ( = les tournées rituelles autour de la Kaaba) signale pour celui qui sert le souverain qu’il se rapprocherait de lui; si un homme sert un savant, un esclave qui obéit à son maître et le sert ou un homme qui traite sa mère charitablement ou qui assure la subsistance de sa femme, se voit en train d’effectuer le Tawaf, ce rêve lui indique la récompense qu’il obtiendrait à l’état d’éveil de ses œuvres, ainsi que d’autres, comme le service de la mosquée, le Tawaf et le Ribat dans les endroits lointains avec les groupements et entre les deux rangs.

Le Sa’y ( le parcours) entre les deux collines: Safa et Marwa désigne des œuvres de piété accomplies en marchant ou en position d’arrêt, debout.

Ce parcours pourrait désigner dans la réalité, un parcours entre deux forteresses et champs de bataille portuaire, entre deux rangs, deux savants, deux hommes vertueux, deux épouses, deux filles, deux marchés où l’on appelle et travaille comme commissionnaire ou entre deux métiers qui apportent les bénéfices et les gains.

Le sucre cuisiné, le fondant ou autre forme, représentent des paroles douces et bienveillantes prononcées par un bien- aimé: Un enfant ou une épouse. Il pourrait aussi désigner des dinars et des dirhams. Le miel ou toute douceur épaissie par une personne, en rêve, indique que celle- ci est en train d’amasser une fortune licite de son propre travail; s’il obtient de ces douceurs épaissies sans savoir qui les a préparées, il obtient des biens produits par le travail d’autrui tel les butins, les héritages et les moissons.

Le beurre incarne la fertilité, l’humidité, le gain, l’intérêt, la jurisprudence, et le Coran pour ceux qui s’y connaissent; et vu les avantages médicaux qu’il apporte, sa durabilité et la facilité de son extraction, il désigne le médicament; pour les gens qui sont à la recherche des biens, le beurre fondu indique la fortune, les moissons, les profits et les avantages. Si un homme traverse une période difficile, voit le beurre fondu, en rêve, il aurait la fertilité et l’aisance. Si un malade en mange, en rêve, il récupérera ses forces, car on dit que le beurre fondu des bovins est un médicament, alors que leur viande est une maladie.

Le fromage révèle le savoir, la jurisprudence, la fortune et les profits; il pourrait que la fortune représente les recettes, les esclaves, les montures et tout ce que le rêveur obtient des biens.

Vu l’apparence agréable et le goût délicieux du fromage, celui- ci indique la femme ainsi que la fortune pour toute personne et proportionnellement à la quantité qu’elle pourrait conserver, comme les grenades, le pain, le miel, le lait et l’huile. Quand le fromage a le goût aigre ou salé, il représente le bien détesté, le souci, le chagrin et la peur. S’il est de fabrication byzantine, il désignerait les Byzantins, leurs esclaves, leurs captifs et tout bien et meubles provenant de chez eux ou d’autres ennemis.

Celui qui voit, en rêve, obtenir un ou deux poissons tendres, aurait une ou deux femmes; s’il voit dans le ventre du poisson un ou deux perles, son épouse lui donnerait un ou deux fils; s’il trouve du gras dans son ventre, il obtiendrait de sa femme une fortune et du bien; la même interprétation s’applique à la viande de poisson.

Si les poissons vus en rêve, sont en grand nombre, ils désignent des biens.

S’il tient à la main du poisson salé qu’il mange, un esclave ou un domestique lui occasionnera un souci qui le chagrinera proportionnellement à la quantité de poisson obtenue ou mangée.

Les poissons salés, tant grands que petits n’augurent aucun bien; mais la nature de l’homme pourrait changer relativement au poisson salé de grande taille qui représente la fortune et le bien. . S’il voit un poisson vivant remuer dans un endroit inconnu et si le poisson est de la nature des femmes et des servantes, il se pourrait qu’une servante ou une autre semblable soit en train d’accomplir un acte blâmable relatif à la vie ou à Tau- delà. S’il voit un poisson sortir de son pénis, une fille sera mise au monde chez lui; si le poisson sort de sa bouche, il proférerait des paroles qui prêtent à l’équivoque. S’il mange un poisson tendre, il obtient un butin et un bien car il fait partie de la pêche.

Le crocodile représente, à l’instar des fauves et tout animal à crochet, un ennemi hypocrite et voleur qu’aucun ennemi ou ami ne pourrait lui faire confiance.

S’il voit le crocodile le tirer vers l’eau et l’y tuer, un ennemi susciterait sa mort et peut- être mourra-t- il en martyr; s’il obtient une partie de la viande de ce crocodile, de son sang, de sa peau ou d’autres de ses organes, il obtient la fortune de cet ennemi.

S’il se voit à dos d’un zèbre qui se soumet à ses ordres, il serait en train de commettre une turpitude et a d’opinions divergentes de celles de la communauté musulmane, en matière de religion et de ses passions.

Si le zèbre ne suit pas ses ordres, mais l’abat à terre, lui cause des fractures, s’emballe ou agit autrement, il ferait face à une difficulté et à une terreur intense.

S’il introduit le zèbre dans sa demeure ou l’achète pour le garder dans sa maison, un homme qui aurait un caractère pareil et ne lui ferait aucun bien serait en train de le fréquenter.

S’il introduit un animal semblable chez lui en pensant en son for intérieur qu’il l’a obtenu à la chasse et voudrait le manger, il obtiendrait un butin et un bien.

Les zèbres mâles désignent des hommes, alors que les femelles représentent des femmes. Si un homme obtient du lait du zèbre, il gagne une quantité minime des biens. Mais s’il boit du lait de la femelle du zèbre, il devient ascète et sa foi sera rectifiée. S’il se voit transformé en zèbre, il diverge de l’opinion des musulmans et s’éloigne d’eux; mais s’il se voit transformé en biche, il jouit du plaisir accordé par les femmes.

S’il obtient une biche, sa femme mettra une belle fille au monde; s’il l’égorge, il déflore une esclave vierge; s’il obtient la peau ou des poils de biche, il gagne un bien provenant de femmes. S’il tue une biche, des femmes lui causeront un souci et un chagrin. S’il lance une flèche sur une biche ou une vache sans qu’il ait l’intention de la chasser, il calomnie une femme; s’il a l’intention de la chasser, il gagne un butin; s’il rate sa cible, il serait en quête d’un butin mais le ratera aussi.

S’il se voit obtenant un faon, une belle esclave lui donnerait un enfant, s’il obtient un bœuf sauvage inconnu, il aurait un enfant et peut- être un fils.

Le bouc représente un homme important en matière de religion et bien connu que le bélier ou autre. Celui qui se voit en train de manger de la viande de chèvre, il souffrira de quelques douleurs passagères puis il guérira; s’il égorge un chevreau sans qu’il ait l’intention de manger de sa viande, un enfant mourra dans sa famille; s’il l’égorge en vue d’en manger de la viande, il obtiendrait une fortune ou bien un gain minime occasionné par un de ses enfants.

De même, la viande des petits des chèvres et des ovins figure un bien limité; sauf si la viande est grasse, le bien serait alors accru.

Celui qui se voit en train de manger de la viande d’un chevreau, il obtiendrait d’un garçon un bien minime. L’interprétation relative aux petits ovins ne s’applique pas aux grands.

S’il mange la tête d’une chèvre, sa vie sera prolongée et il obtiendrait plus qu’il n’espérait.

La même interprétation s’applique sur la tête de vache, de taureau, d’homme ou autre sauf si un animal est considéré comme meilleur.

La tête des humains est meilleure que toutes, si un homme se voit transformé en brebis, il obtiendrait un bien au cours de cette année. S’il mange les pattes de brebis, il gagnerait une fortune et du bien à la mesure de la quantité mangée; le beurre fondu des brebis désigne de la fortune et de la fertilité; mais celui qui l’obtiendrait devra se fatiguer avant de le gagner et ce proportionnellement à la cuisson du beurre sur le feu.

Quant à la graisse des moutons, elle représente une fortune importante, la graisse est meilleure que le beurre fondu.

Si un homme obtient du foie de brebis, le mange cru, grillé ou cuit, il aurait un trésor enterré; le foie de tous les animaux représente le trésor enterré mais le meilleur et le plus abondant des biens est celui que désigne le foie humain.

Le cœur, possédé par le rêveur, quelque soit son origine figure une fortune épargnée.

Si les intestins sont vus, en rêve, avec le ventre, l’interprétation relative au ventre est de rigueur. S’ils sont vus seuls et un homme en obtient, en possède ou en mange, il obtient de ses parentés un bien et un avantage.

Celui que se voit en train de manger de la viande de chameau ou de chamelle, tombera malade; s’il possède de sa viande mais n’en mange pas, il aura une fortune de la personne que désigne cet animal dans le principe de l’interprétation.

S’il possède un ou plusieurs ânes, les introduit chez lui, les attache, Allah (le glorifié et le magnifié) lui accordera un bien et le sauvera d’un souci; si les ânes sont soumis, le bien sera meilleur.

L’ânesse est pareille, en rêve, à l’âne.

S’il se voit en train d’égorger une ânesse en vue de manger de sa viande, il trouverait un bien et une profusion, il en est de même s’il en mange sans qu’il ait l’intention d’en manger quand il l’a égorgée, il altère lui- même sa subsistance.

S’il se voit descendre du dos de l’âne sans avoir l’intention de remonter sur son dos, il dépense totalement ses biens. S’il est descendu pour accomplir une chose et compte remonter sur son dos, la chose qu’il compte accomplir ne le sera pas. S’il se voit buvant du lait d’une ânesse, il tombera gravement malade puis il guérira.

La mule surmontée d’une selle, d’un bât ou d’autres représente une femme stérile.

Si le mulet est nu dont le propriétaire est inconnu, et qui n’est plus soumis, il désigne un homme sévère, de basse origine et hypocrite.

Si un homme monte sur un mulet chargé mais est soumis et il se tient bien sur son dos, le rêve n’est pas mauvais.

La viande et la peau des mulets désignent une fortune. Si un homme se voit en buvant du lait d’une mule, il aurait une terreur, une difficulté à la mesure de la quantité bue, s’abattront sur lui. S’il trouve sa mule productrice, il espère que sa femme pourra lui procurer un surplus de biens. Si la mule met bas, son espoir sera réalisé; cette même interprétation s’applique sur le mulet qui s’engrosse et met bas.

Si un homme se voit à dos d’une monture mais est assis à l’envers ou partant un habit à l’envers, il accomplit un acte sans le savoir; s’il se voit coéquipier d’un homme sur une jument, il effectuerait grâce à cet homme l’action désignée par la jument et qui pourrait être relative à la vie présente ou à l’au-delà; le coéquipier serait alors l’allié de cet homme ou son successeur. Si un homme se voit en train d’attiser un feu afin de cuisiner de la nourriture mise dans une marmite, il provoque une affaire qui lui accordera un avantage de la part du gérant de la maison.

S’il n’existe pas, dans la marmite de la nourriture, il exhorte par des paroles le gérant de la maisonnée et le pousse à commettre un acte condamnable.

Si le feu brûle certains de ses membres, il sera accablé par un malheur équivalent aux brûlures subies, si tout son habit ou tout son corps brûle, une calamité s’abattra sur la personne désignée, sur sa personne ou sur des personnes qui lui sont chères.

Si le feu n’a pas de flammes, il pourrait représenter des maladies, la peste ou la pleurésie, il obtient un bien illicite; s’il porte une torche à la main, il s’emparera d’une portion de pouvoir.

Si le feu a des flammes ou dégage de la fumée, son pouvoir serait accompagné de guerre et de terreur, et Dieu est celui qui nous guide à la vérité.