Vision du soupire, des pleurs, de l’endurance, de l’inquiétude, du baiser, de la morsure, du feu, de la clef, du luth, de la flûte, du tambour de la faim , du sel blanc , de la colle

Le soupir de soulagement:

Si un homme pousse un soupir de soulagement, il entreprendra un acte qui lui causera un chagrin.

Les pleurs:

Les pleurs, en rêve, désignent la joie.

Le battement du cœur c’est le dénigrement de certaines affaires connues, une discorde, un voyage ou un mariage.

L’endurance:

Celui qui se voit endurant un mal, connaîtra l’éminence et la sécurité.

L’inquiétude:

L’inquiétude reflète le remords pour une affaire, ou suite à un péché commis.

La réunion représente la disparition.

L’embrassade est un signe de fréquentation et d’affection.

Si un homme embrasse un autre, en rêve, et met sa tête sur ses genoux, il lui passera son capital et restera chez lui.

Le baiser donné avec désir indique l’atteinte du but visé; si un homme donne un baiser à un petit garçon, il aurait de l’affection entre lui et le père de ce petit garçon; s’il baise un esclave, une affection le liera au maître de l’esclave. Celui qui se voit embrasser un gouverneur, prend sa place; s’il embrasse un souverain, ou un juge, ce souverain ou ce juge accepte ses paroles; si le souverain ou le juge l’embrasse, il en obtiendra du bien. Si un homme l’embrasse entre ses yeux, il se mariera.

La morsure figure la ruse et la rancune.

De même, on dit qu’elle indique un excès d’affection pour un être humain, ou autre mordu. S’il mord une personne au point d’en faire sortir du sang, l’affection est mêlée de turpitude.

S’il mord son doigt, il aura un souci qui mettra sa foi en péril.

La succion indique que l’auteur du rêve prendra les biens d’autrui; s’il suce ses propres tétons, il prendra les biens de sa femme, il en est de même pour tout autre organe désignant un parent.

Le pincement représente la convoitise.

Si un homme pince un autre au point de garder entre ses doigts un morceau de chair, il acquerra une part de sa fortune. S’il le pince dans son postérieur, il le trompera avec sa femme, et s’il le pince dans sa main, il enviera la fortune de ses frères.

Si un homme vend un esclave, son rêve est porteur d’un bon présage; Mais l’achat d’un esclave ne présage aucun bien.

S’il vend une esclave, le rêve ne serait guère bon. Mais l’achat d’une esclave est bon. Tout bien qui se rapporte au vendeur est également bon pour l’acheteur.

Le feu, dans les principes de l’interprétation, désigne la bonne voie, tandis que l’obscurité indique l’égarement.

Le chemin égarant représente l’égarement et l’écart du droit chemin.

Celui qui se voit entrant dans un endroit en ruine, serait égaré; s’il voit un endroit peuplé, il tombera en ruine, et des malheurs frapperont les gens de cet endroit. Celui qui se voit dans un lieu fortifié, aurait l’immutabilité de la foi.

Et celui qui se voit dans la bonne condition dans la vie présente, sera sur le point de changer son état et d’être perdu; car tout ce qui atteint la perfection passera.

Si le rêveur voit sa bouche pleine d’eau, il gagnera sa subsistance.

Celui qui voit que sa demeure, son habit, sa jambe ou tout autre organe, en feu, atteindrait le grand âge et aura une profusion. Si une des choses déjà citées est en forme de bouteille inconnue, sa vie sera raccourcie.

La clef désigne l’autorité, la fortune et le grand danger.

Si un homme se voit boiteux ou paralytique, il sera frappé par une faiblesse qui l’empêchera d’accomplir ce qu’il tenterait de faire; s’il s’appuie sur une canne, il recevra l’aide d’un autre homme qui règle ses affaires; s’il voit ses mains ratatinées ou figées d’autres signes représentant la charité, il serait en train de cesser de commettre des turpitudes.

S’il se voit à jeun ou bridé, il ne commettra plus de péchés.

S’il se voit sourd ou muet, sa foi subira de la corruption, s’il se voit qu’il est un jurisprudent donnant des conseils aux gens qui acceptent ses paroles, une calamité dont il se plaindra aux gens le frappera et ses paroles seront acceptées.

Si un jeune homme se voit vieux, son rêve désigne la dignité. Il en est de même pour la jeune femme qui se voit vieille. Si un homme se voit transformé en jeune garçon, il commettra des enfantillages.

S’il rate sa prière ou ne trouve pas un endroit pour la célébrer, il fera face à des difficultés; il en est de même pour celui qui rate les ablutions ou le lavage totale avec l’eau, et ne recourt pas à la lustration par la terre.

Le luth, et autres instruments similaires désignent les plaisirs et les vanités de la vie présente, comme ils indiquent des paroles inventées, car les cordes prononcent des paroles similaires. Les seules paroles acceptées sont celles qui présentent le rêveur un croyant et pieux, indiquant par là de bonnes louanges.

Si un homme joue au luth, mais n’est pas croyant, cet instrument désigne de mauvaises louanges et cet homme serait un gros menteur.

Les chants des gens et des chameliers désignent des actes faux et annoncent un malheur.

L’incantation représente aussi un faux acte, sauf si elle cite le Coran ou invoque Dieu.

Satan désigne un ennemi trompeur en matière de la religion. Les djinns et les magiciens indiquent les gens astucieux, car on dit: Si un homme est astucieux, il est de l’espèce des djinns.

Si un homme voit une maison ou un bâtiment s’abattre sur lui, il obtiendrait une grande fortune. S’il marche sur du sable ou un chemin ardu, il serait préoccupé par une affaire; s’il porte du sable ou en avale, il obtiendrait une fortune et un bien.

Celui qui voit des cavaliers courir entre les demeures et entrer dans un terrain ou un quartier, les cavaliers passeront par des dangers.

S’il voit des chameaux inconnus entrer dans un quartier, des pluies et des torrents tomberont sur cet endroit.

S’il voit un taureau égorgé dans un quartier ou dans une demeure et les gens se partager sa viande, une calamité s’abattra sur une personne très importante qui mourra et sa fortune sera répartie. Il en est de même pour le chameau, le bélier et le veau.

Si l’égorgement de ces bêtes se fait autrement, et on met leur viande dans une marmite afin de la cuire et la mettre à table, ce rêve désigne une subsistance et une fortune obtenue, par le rêveur s’il mange de cette viande.

Si un homme voit les brigands le voler sur les routes et perdre sa fortune et ses bagages, une calamité s’abattra sur une personne qui lui est chère. Si un voleur entre chez lui, en rêve, et vole de sa fortune, une personne mourra à cet endroit; s’il ne lui vole rien, une personne sera sur le point de mourir puis sera sauvé.

Celui qui se voit captif, un souci le frappera; s’il se voit maigre, un souci le frappera aussi. S’il se voit chagriné, il aura la joie; s’il porte un lourd fardeau de contenu inconnu, un souci le frappera. S’il voit les têtes de gens tranchées dans un pays ou dans un quartier, les chefs de ces gens viendront à cet endroit. S’il mange de ces têtes ou en obtient des cheveux, des os, de la cervelle ou un œil, il obtiendra des biens des chefs de ces gens.

S’il voit un gouverneur déjà décédé revivre dans son pays, sa mémoire revivra à cet endroit ou bien un homme de sa descendance, de sa tribu, un semblable ou un homonyme lui succédera.

La flûte et la danse représentent une grande calamité.

Le tambour vu tout seul désigne une fausse nouvelle connue.

Le tambourin désigne la renommée.

Les échecs reflètent de fausses paroles et un mensonge revendiqué, il en est de même pour le trie- trac et les osselets.

Le jeu aux noix désigne une querelle si on entend du bruit, sinon il représente un bien interdit.

Si un rêveur casse l’écaille et mange la noix, il obtient une fortune de la part d’un non- arabe.

Chasser les oiseaux par les cris et la prédiction désignent de faux actes.

Si les poésies ne contiennent ni sagesse ni réminiscence d’Allah, elles seront des mensonges.

Celui qui se voit devenir un Calife alors qu’il n’est pas apte à cette charge, un malheur qui s’abattra sur lui fera sa célébrité et son ennemi s’en réjouira.

S’il voit un croissant apparaître à un moment autre que le début du mois, un roi apparaîtra, un enfant de grande importance naîtra, un voyageur rentrera au pays ou une nouvelle affaire s’annoncera.

L’apparition du croissant n’est plus semblable à l’apparition de la lune.

L’apparition de l’étoile désigne un honnête homme.

Si quelqu’un embrasse un homme, vivant ou décédé ou lui serre la main, sa vie se prolongera.

Les montures et les bestiaux désignent de belles occasions et des avantages.

Si un homme enfourche une monture destinée à la poste, il effectuera un voyage, en mission, d’un souverain qui a très peu de partisans.

Les montagnes, les arbres et les grottes symbolisent les abris, les refuges et la protection.

Celui qui se voit couper un arbre ou un palmier, lui- même ou un membre de sa famille sera attaqué par la maladie; Il mourra, peut- être s’il l’arrache.

Si le rêveur entre dans une maison neuve, sa richesse s’accroîtra et il se mariera car la maison unique représente une femme.

Si sa jambe se fracture, il ne devrait pas s’approcher du souverain pendant un certain temps, et prier Dieu .

Celui qui voit, en rêve, beaucoup de pain, de tailles diverses mais n’en mange pas, ses frères et ses amis lui rendront visite très prochainement.

Le pain pur est une vie paisible pour celui qui en mange.

S’il voit un terrain verdoyant devenir sec ou aride, un mal le frappera, et il n’obtiendra guère une éminence du souverain.

S’il se voit entrant dans une maison en pâtre ou la construisant pour lui- même, il accomplira une mauvaise action; si la maison est construite avec de l’argile, ce rêve est de bon présage et indique qu’il se mariera. S’il déplace des pierres ou des montagnes, il entreprendra une grande affaire.

S’il obtient un ou deux spadices, il aurait un enfant; s’il en mange, il subsistera grâce à la fortune de cet enfant, car le spadice représente la subsistance. S’il se voit coupant un palmier, son affaire échouera. S’il se balance sur une balançoire il dédaigne sa foi. S’il obtient des noix de coco, il tendrait l’oreille aux paroles des devins.

L’encens, si quelqu’un le mange, sera un médicament. S’il le mâche, il parlera beaucoup sur des choses qui ne le concernent pas, s’il tousse, il se plaint d’un homme; s’il baille, il est sur le point de se plaindre; s’il a le hoquet, il se mettra en colère et prononcera des paroles malgré lui ou souffrira d’une maladie- grave.

S’il lâche des pets bruyants dans une réunion, ou à un endroit autre que celui des ablutions, il commettra une faute verbale. S’il crache, il prononce des paroles qu’il ne devrait pas prononcer.

S’il se mouche, un enfant naîtra chez lui.

Si un homme se voit enchaîné à un cylindre, vaincu et ceint à un bandeau, battu, il serait verbalement battu. S’il est fouetté, sans être serré ni pris par les mains, il récupérerait un bien et des vêtements.

Celui qui se voit couvant des œufs, il obtiendra des femmes et restera avec elles.

S’il voit du lait dans son propre sein, il obtient un surplus de sa vie présente; s’il voit les seins de sa femme regorgeant de lait, celle- ci n’aura point d’enfant; si elle en a déjà un, celui-là dominera les gens de sa famille.

S’il teint sa main ou son pied, il pare ses parents avec des ornements autres que ceux de la religion et cache leurs conditions.

Si la teinture se trouve sur un endroit inhabituel, une peur et un souci le frapperont puis il en sera sauvé.

Celui qui se voit ayant une corne, aurait la puissance. S’il a une crinière, c’est qu’il a un enfant et une parenté dont il est assez fier.

S’il se voit avoir un sabot, serait doté de force.

S’il a des sabots tels que ceux du chameau, des serres ou un bec comme ceux des oiseaux, il aurait également de la force.

S’il se voit tondre les poils de son corps, il aura un surplus dans sa subsistance.

Il en est de même pour tout excès dans le corps qu’on l’enlève.

Si le rêveur voit que ses testicules sont coupés, il n’engendrerait point de filles; si son pénis est tranché, il n’aurait guère de garçons.

Si un chauve voit des cheveux sur sa tête, il aurait du bien.

Celui qui voit ses habits brûler, une querelle et une rupture auront lieu avec sa parenté.

S’il entre dans un jardin inconnu, au moment où les feuilles des arbres commencent à tomber, et voit les feuilles tomber ou les arbres nus et inconnus, des soucis l’accableront; s’il voit un jardin florissant où il possède de l’eau courante, des châteaux et une femme qui l’appelle vers elle, il mourra en martyr et ira au Paradis.

S’il se voit possédant un jardin et mange les fruits de ses arbres, il obtiendra une fortune d’une femme riche.

S’il ramasse les fruits de la racine des arbres; il entrera en dispute avec un homme honnête et remportera la victoire sur lui.

Si la poussière surmonte quelque chose, il aurait du bien, car la poussière est en principe de la terre; s’il la voit suspendue entre le ciel et la terre, une affaire le confond et n’arrive pas à en sortir.

Le clou, le pont et le viaduc représentent un homme auquel les gens ont recours dans leurs affaires.

Courir à dos d’une monture ou à pied signale que le rêveur recherche avec zèle les jouissances de la vie présente.

Celui qui se voit en train de balayer sa maison, perdra sa fortune; mais s’il balaie une autre maison que la sienne, il obtiendra du bien du propriétaire de cette maison; s’il voit son bout de nez coupé, il mourra; si sa femme est enceinte, elle ou son nourrisson mourra. S’il entend un appel, d’un endroit lointain et inconnu et y répond, il trouvera la mort.

S’il tombe du toit de sa maison et fracture sa main ou son pied, un malheur attaquera sa personne, sa fortune, et son ami, ou bien, le souverain lui occasionnera un malheur.

S’il voit l’herbe ou les arbres pousser sur son corps, il obtiendra des bienfaits, sauf si cela nuit à son ouïe, sa vue, sa langue ou un de ces organes car à ce moment- là il mourra.

Celui qui voit des travailleurs dans sa maison en train de travailler, il se

querellera avec ses parents et se séparera d’un ami.

Les condiments, les sardines et la moutarde, désignent un souci.

Si un homme travaille en usant d’une scie, il aurait un enfant, un frère ou une sœur.

La faim, en rêve, est meilleure que le rassasiement; la désaltération est meilleure que la soif; la pauvreté meilleure que la richesse, les pleurs meilleurs que le rire hormis le sourire.

Il vaudrait mieux qu’un homme se voit opprimé que prévaricateur; s’il possède, en rêve, les vents, il obtiendra une autorité grandiose; tout de même s’il possède des oiseaux et des djinns.

Celui qui se voit pendu du ciel, au moyen d’une corde, il aurait une autorité proportionnelle à l’élévation de la terre, si la corde se rompt, il perd son pouvoir.

Le sel blanc représente des dirhams et des dinars (= Aïn). Le bon sel représente des dirhams obtenus après maintes fatigues et soucis.

La colle désigne le reste des biens des gens. Curer les dents est comme balayer la maison n’augure aucun bon présage, car les dents sont les parentés et la brosse à dents est le balai.

Si un homme offre un présent de nature agréable, du bien atteindra l’offrant ou celui qui reçoit le présent.

Si un homme de pouvoir se voit qu’on lui a volé son habit et qu’il a été laissé nu, il sera démis de sa charge.

Si le rêveur se voit destitué, il sera vaincu.

S’il voit le souverain dans l’agonie ou à l’état d’aliénation mentale, voit sa chaire cassée ou bien il en tombe, sa tête rasée, démuni de son épée, sa demeure détruite ou s’il se trouve dans un piège, frappé de la corne d’un taureau, ou piétiné par une monture, tous ces rêves désignent un souci ou une destitution.

S’il se voit assis par terre ou surmonté d’une coupole, cela représente la constance de son autorité.

Si son habit est enchaîné à un autre ou son turban enchaîné à un autre, il aurait une autorité accrue.

S’il voit la Kaaba devenir sa propre demeure, il garderait sa souveraineté et aurait une renommé étendue parmi les gens.

S’il veut voyager, en rêve, ou voit des gens lui faire leurs adieux, il changera d’état pour un autre meilleur que le premier ou plus mauvais. Il en est de même s’il fait ses adieux à des gens.

Celui qui se voit prêtant serment à un esclave, le Seigneur resserrera ses affaires et lui assignera une humiliation.

S’il prête ou emprunte une chose, il acquerra une source économique, ou une chose de nature agréable qui ne durera pas pour très longtemps.

S’il se voit empoisonné, il persistera dans une affaire ou l’entreprend.

Si le minaret d’une mosquée se détruit, ceux qui prient dans cette mosquée se disperseront et auront des opinions divergentes.

Si un homme se voit plongeur marin à la recherche des perles, il recherche un trésor ou une fortune provenant d’un souverain.

Les palmes des dattiers sont semblables à la laine des béliers. De même la termite du bois est pareille aux vers du corps.

Si un homme se voit, en rêve, souffrant d’une impotence corporelle, une parenté à lui, le désappointera.

S’il obtient une plume à écrire ,il aura un savoir.

S’il se voit en train de manger son habit, il subsistera grâce à sa propre fortune.

S’il montre une roue, il obtiendra une autorité des pays non- arabes et connaîtra l’honneur et la dignité.

S’il voit au ciel des portes ouvertes, il y aura des pluies abondantes au cours de l’année à venir .

Celui qui se voit frappant à une porte, sa requête sera exaucée.

Toute chose plus forte ou supérieure à une autre en éminence figure un souverain, un possesseur ou un vainqueur; et tout récipient destiné à la fortune et les bons objets indique le cœur; et tout mélange représente l’association, le mariage et l’aide.

La tombée des choses élevées sur le sol indiquent la perdition des nobles qu’elles représentent.

Si le feu brûle une chose, il provoquerait une calamité et l’on ne peut espérer qu’elle soit réparée et réanimée. Aussi, il ne faudrait pas espérer de réparer le récipient qui se casse ou est volé sans voir le voleur.

La chose perdue ou usée mais réparable désigne le retour de la personne désignée, car elle se trouve à un endroit donné chez le voleur.

L’enlèvement d’une chose ou d’une personne est comparé à celui de la mort des personnes.

Tout ce qu’il a un bas et un haut; sa partie supérieure désigne des nobles et des hommes, la partie inférieure indique les femmes, les sujets, les esclaves et les gens du commun.

Tout animal, vu en rêve, et connu par le genre masculin désignerait un mâle jusqu’à ce qu’on désigne la femelle: Par exemple le renard désigne un homme jusqu’à ce qu’on cite la renarde, de même pour le loup, jusqu’à ce qu’on cite la louve, bouquetin, le signe, le cheval et leurs femelles.

Réciproquement, tout animal connu par ses femelles jusqu’à ce qu’on mentionne le genre masculin, tel par exemple, la souris et le rat, la perdrix et le perdreau, la blatte et le scarabée et ainsi de suite.

Si un genre de fruits est dans la plupart des temps doux et sucré, il le sera en rêve, sauf si l’on dit qu’il a un goût amer ou aigre.

De même si le fruit est connu par son aigreur, il le demeurera sauf si l’on dit qu’il est doux et sucré.

Tout surplus qui viendrait s’ajouter au corps, à la taille, à la langue, à la barbe, à la main, au pénis est louable sauf s’il dépasse la normale, car il représente alors un scandale; celui- ci pourrait ne pas avoir lieu si le rêve contient un signe qui viendrait de réparer cette anormalité ou un interprète traduit ce rêve, en rêve.

Toute chose vue, en rêve, à un endroit inapproprié rend le rêve détestable. Nous citons comme exemple: les sandales sur la tête, le turban au pied, le collier dans la langue.

Toute personne sollicitant des jugements, des opinions légales ( fatwas), ou faisant prêter serment aux personnes qui ne sont pas en position qui leur permet ses actes, sera frappé par les calamités et fera l’objet d’un scandale.

Si un homme se voit prononçant un discours sur une estrade, il pourrait être crucifié sur une pièce de bois; si le rêve contient des signes de richesse et de puissance, ceux- ci représenteraient une autorité. S’il contient des signes de souci et de chagrin, le rêveur éprouverait une peur du souverain qui pourrait lui causer la mort.

Tout habit détestable, en rêve, il vaudrait mieux qu’il soit vu usé plutôt que neuf; et tout habit neuf agréable, l’usé serait alors porteur de mauvais augure.

Le sourire est un bon présage mais s’il se transforme en un rire éclatant, il annoncerait alors des pleurs et du chagrin. Si un homme voit les larmes monter à ses yeux, en rêve, il obtiendrait la joie et le rire; Si les larmes sont accompagnées de lamentations et des cris, elles représentent un malheur et une affliction.

La pommade désigne de bonnes louanges; si elle coule et aborde, elle représenterait un souci; le safran désigne de bonnes louanges et une fortune; si un homme en enduit le corps ou l’habit, il rencontrerait un souci et un chagrin.

Le frappement désigne une parure.

S’il se voit muni d’ailes, il obtiendrait une fortune; s’il vole, il irait en voyage; s’il voit sa main coupée, il perdra ce que la main désigne; s’il la prend après être tranchée, il profitera des personnes représentées par cette main.

Si un malade se voit en train de parler, il guérira; s’il garde le silence, il trouvera la mort.

La réciprocité des interprétations désigne la succession des signes qui changent en combinaison; par exemple: La saignée désignerait un document écrit, tout comme le document écrit indique la saignée.

Si un homme mange des figues, il éprouverait un regret, un souci et un grand chagrin; et le souci révèle que l’homme mange des figues. La guerre représente la peste, et la peste désigne la guerre, le torrent indique un ennemi et l’ennemi symbolise les torrents; l’acheteur représente le vendeur, et le vendeur désigne l’acheteur.

Les habits noirs représentent soit la gloire et la fortune, soit le mal, la maladie, les péchés et le supplice. Les habits rouges vus par les hommes désignent l’injustice, les péchés, la célébrité, la furie; vus par les femmes, ils représentent leurs parties génitales. La couleur jaune des habits figure les maladies, la peur et les soucis. Les habits verts annoncent le martyre, l’entrée au Paradis et les bonnes œuvres; il se peut qu’il désigne le mal qui nécessite une indemnité.

Sortir des portes étroites annonce la délivrance et la sécurité pour les jeunes personnes qui n’ont pas commis de péchés et les personnes de vertu des adultes; mais pour les malades, cette vision désignerait la mort, l’abandon de cette vie présente et le repos éternel; pour ce qui est en bonne santé, ce rêve désignerait la maladie, car la bonne santé ne réjouit que celui à qui elle fait défaut. Celui qui voit un mort s’approcher de lui, tout souriant, il serait en train de le remercier pour avoir exécuté son testament, aidé sa famille ou avoir pitié pour lui. Si aucun de ces cas ne se présentent, il lui annonce qu’il est en bon état et obéit à Dieu.

Si un mort prie pour le rêveur, cette prière représenterait des nouvelles connues de l’invisible de Dieu .

S’il mange une partie des ustensiles, il subsisterait grâce à son travail ou à la fortune des gens représentés par cet ustensile; s’il les mange en entier, il les vendrait et déroberait leur prix.

S’il goûte à la chair d’un animal ou d’un carnassier, il profitera de lui, de la personne que la bête représente, ou de son travail et ses efforts; mais s’il le mange en entier, il diffame la personne que cet animal désigne.

Si un homme retourne, en rêve, à un état passé de la réalité, il obtiendrait le bien ou le mal obtenu à ce moment- là.

Le voyage et le déplacement d’un endroit à un autre indiquerait un changement d’état, selon les noms des deux endroits.

Si un incrédule embrasse l’Islam, en rêve, il mourra, car il deviendra croyant à sa mort et sa croyance ne lui sera alors d’aucune utilité; sa mort, en rêve, révèle son Islam et son recours au bien.

Si un homme reçoit, en rêve, une nouvelle racontée par un homme qui ne dit que le vérité. Cette nouvelle serait véridique. S’il avoue une chose qui le concerne, il raconte ce qu’il endure et ses paroles seront véridiques.

S’il répond un autre en parlant d’autre chose que son métier, l’interprétation se rapporte à lui; s’il parle de son savoir et son métier, l’interprétation se rapporte à celui qui pose la question.

S’il change de nom, de qualification ou de corps, il obtient un bien ou un mal conformément au nouvel état.

L’herbe qui pousse sur le corps, désignerait au rêveur une fortune; si de mauvaises herbes poussent, ce rêve serait alors détestable, car si un malade le voit, il mourra. Si un malade se voit en train de faire ses adieux, il mourra; le marié divorcera sa femme. Faire les adieux désignerait aussi le voyage et le déplacement de l’homme du bien, du mal, de la richesse ou de la pauvreté selon l’endroit où les adieux ont été faits ainsi que son intention et sa condition à l’état d’éveil.

Le sel:

Le sel blanc représente les dirhams licites, le noir, les dirhams illicites.

Le sel doux désigne l’or, l’argent licite et peut- être le tanneur.

Le sel pourrait aussi annoncer la guérison des maladies, car il est dit qu’il guérit soixante douze maladies.

La saline pourrait indiquer la maison du savoir, les réunions d’invocation, la boutique du médecin, le métal argent, et l’aire où on amasse les céréales; ainsi que la femme stérile et riche. Si un homme obtient, en rêve, du sel, l’hérite, lui est offert ou tombe sur lui du ciel, ou s’il le puise au moyen d’une corde, il faudrait considérer son état:

S’il est malade, ce rêve lui prédit la guérison et la bonne santé, s’il est en quête du savoir, il atteindra la jurisprudence, s’il cherche à jouir de la vie présente, il aurait une fortune qui lui proviendra du sel ou de la salinité, tel que le tanneur, le voyageur marin, le pêcheur, et le vendeur d’olives et des salins. S’il passe par une saline, en rêve, prend de son sel, le dépose dans un récipient et l’emmène chez lui, il prendrait soit un médicament d’un médecin, une réponse d’un jurisprudent, ou une fortune prise d’un vieillard stérile, ou soit des biens salins achetés chez leur vendeur, leur confectionneur, ou de leur origine.