Vision des disputes, des querelles, et de tout ce qui s’y attache; de l’insolence, de la haine, de la menace, de la prévarication, de l’envie, de la ruse, de la discorde, de l’effraction, du piétinement, des coups, de l’égratignure, de la capitulation, de la lapidation, de l’insulte, de la moquerie, du giflement, de l’inimité, de la calomnie, de la colère, de la défaite, du tirage au sort, de la lutte, et de l’égorgement

La haine, dans le rêve, n’est pas du tout louable, car seul l’amour est un bienfait de Dieu puisque la haine est le contraire de l’amour, et le bienfait est contre la dureté

L’insolence, dans le rêve, se retournera toujours contre celui qui l’a commise et la victoire sera remportée par la victime.

La menace figure la victoire de celui qui la profère sur celui qui la subit; elle est, en fait, une sécurité pour le premier. Si des gens se jettent des menaces les uns aux autres, un souverain les opprimera injustement.

L’envie:

Si un homme envie un autre, ce rêve indique une corruption pour l’envieux et un bienfait pour l’envié.

La tromperie:

Le trompeur, en rêve, sera toujours défait dans la réalité et sa victime triomphera.

La dispute figure la réconciliation, et la trahison reflète la fornication.

L’effraction d’une demeure, en rêve, figure la ruse. Si l’effraction amène l’auteur du rêve au cœur de la maison, il usera de sa ruse pour parvenir à la possession d’une femme. Si le rêveur tente d’entrer par effraction dans une ville, il cherchera la foi d’un savant.

Si le rêveur perce un rocher, il cherchera la foi d’un souverain rude.

Celui qui voit un autre homme lui donner un coup de pied, ce dernier le méprisera pour sa pauvreté et se vantera de sa richesse.

Le coup:

Les coups sont de bon augure pour celui qui en reçoit, à moins qu’il ne soit pas frappé avec un morceau de bois, car à ce moment- là, le rêve signalerait des promesses qui ne seront jamais tenues. Mais celui qui voit un roi le frapper avec un instrument en bois, sera richement vêtu par ce roi.

S’il le frappe sur son dos, il remboursera sa dette, s’il le frappe sur sa partie postérieure du corps, il le marie; s’il le frappe avec un morceau de bois, il lui causera un malheur. On dit également que l’action de frapper représente le changement ou une exhortation. De même, il est dit que celui qui se voit en train de frapper un autre homme sur la tête avec une férule qui laisse des traces sur la tête, voudrait que son patron parte, s’il le frappe sur sa paupière, il cherche à calomnier sa religion; s’il arrache ses sourcils, il l’incitera à commettre une hérésie.

S’il le frappe sur son crâne, son changement a atteint sa limite, et l’agresseur atteint la cible visée par lui.

S’il le frappe sur le lobe extérieur de l’oreille, le fend et le sang en coule, il déflorera la fille de la personne frappée.

Il est dit que chaque organe désigne un parent dans l’interprétation.

L’égratignure désigne la calomnie.

Se frapper la tête sur un rocher signale que le rêveur dormira sans accomplir la prière de la nuit.

La lapidation:

Celui qui se voit en train de lapider un autre, l’insulte. Et l’insulte désigne le massacre.

La moquerie désigne la duperie. Si un homme se moque d’un autre il le lèse.

La gifle reçue en guise de plaisanterie signale, que celui qui gifle participera à une affaire relative à la personne giflée.

L’inimité:

Si un homme prend un autre, en rêve, pour un ennemi, une amitié les liera en réalité .

Les conséquences de la calomnie, retomberont sur le calomniateur; si un homme traite un autre, par médisance qu’il est pauvre, il souffrira de la pauvreté; il souffrira aussi de chacun des défauts que la personne calomnié possède.

Si un homme entre en rage à l’égard d’un autre, ses affaires se confondront et il perdra sa fortune

 

Le victorieux, en rêve, est vaincu à l’état d’éveil.

Si un homme gifle un autre, c’est qu’il désire éveiller sa conscience.

Le tirage au sort:

Si un homme se voit jouer avec un autre au jeu de sort, si ce dernier est le gagnant, le rêveur ne remportera pas la victoire sur lui en réalité et sera vaincu dans une affaire légitime.

Si c’est lui qui gagne, un souci le frappera et il souffrira de l’emprisonnement puis obtiendra la délivrance.

La lutte:

Si elle se déroule entre deux partenaires d’espèces dissemblables, tel un être humain et un fauve, par exemple; celui qui l’emporte est en meilleur état que le vaincu. Si la lutte se déroule entre deux hommes, le gagnant du rêve sera défait dans la réalité.

Enfin, l’égorgement représente l’ingratitude et l’injustice.