De l’accouplement, de l’acte sexuel, du divorce, de la jalousie, de l’embonpoint, du serviteur, de la fornication, de la sodomie, de la débauche en groupe, de la femme masculinisée, de l’éffeminité et de l’observation des parties génitales féminines

Celui qui se voit, en rêve, en jeune époux, sans voir la femme ni la connaître, sans qu’elle lui soit nommée ni qu’il lui soit nommé, celui-là mourra ou tuera un homme, et il y a de nombreux témoignages qui l’attestent.

S’il voit son épousée, la reconnaît ou connaît son nom, il se mariera.

S’il se marie, il obtiendra une autorité à la mesure de l’importance de la femme, de sa vertu, de sa notoriété, de son nom ou de sa beauté, au cas où il connaît son nom ou son nom de famille.

S’il voit qu’il répudie sa femme, il sera écarté de son pouvoir, à moins qu’il n’ait plusieurs femmes, épouses et esclaves; au quel cas le rêve ne signale qu’une simple diminution de son pouvoir.

Si le rêveur se voit qu’il couche avec une fornicatrice, il obtiendra une fortune illicite. Tout accouplement, s’il provoque une éjaculation et appelle l’ablution totale n’est pas un rêve doté de significations.

S’il se voit coïter avec une femme connue, la famille de celle- ci aura bonne fortune ici- bas.

S’il voit qu’il ne l’a pas pénétrée et qu’il n’a eu d’elle que quelques baisers, la fortune de la famille de cette femme serait d’autant moins importante, car la pénétration, dans l’interprétation est la meilleure et la plus pertinente. Et s’il voit, en rêve, ou qu’on le voit en rêve, en train de copuler avec sa mère, ou avec sa sœur ou toute autre parente interdite, il serait un homme qui aurait rompu ses parentés et ne leur accorde pas ce qu’il leur doit mais il les réunira de nouveau et se ravise!.

S’il voit sa femme allongée, maquillée à côté de lui, plus belle ou différente de ce qu’elle est en réalité, l’année à venir serait fertile, et le bel aspect de sa femme lui signalera le gain qu’il en pourra attendre.

Si la femme est inconnue, le rêve serait meilleur, mais le rêveur ne peut connaître le gain qu’il aura au cours de cette année.

Celui qui se voit, en rêve, s’accouplant avec un homme inconnu et jeune, l’auteur de l’acte sexuel triomphera sur son ennemi; et même si cet homme- là est connu ou s’il y a entre eux une querelle ou une inimité, il sera vaincu par l’autre homme; s’il est connu mais aucune inimité ne gâche leur relation, celui qui subit l’acte aura un avantage de celui qui l’effectue, de son homonyme, ou de son semblable, s’il ne mérite pas cet avantage.

Et si l’on se voit s’accouplant avec un vieillard étranger, celui- ci figure l’effort du rêveur et tout ce qui provient de l’effort est de bon augure et appelle le meilleur pronostic. Quand on se voit, en rêve, embrassant un homme ou couchant avec lui, et un désir sexuel les a réunis préalablement, l’interprétation précédente s’applique à ce cas avec moins de force. S’il embrasse un homme sans qu’il y ait de désir, celui qui effectue l’acte obtient de celui qui le subit du bien qu’il acceptera.

Si le rêveur se voit en état de grossesse, il aurait un surplus dans sa vie présente; et s’il met au monde un garçon, un grand souci s’abattra sur lui; si, par contre, il met au monde une fille, c’est un bon signe. Cette même interprétation est valable pour l’achat d’un garçon ou d’une esclave.

Si le rêveur se voit s’accoupler avec une bête domestique connue, il fera profiter quelqu’un d’un bien auquel cette personne n’a pas droit, et n’en aura aucune récompense de son acte. Si la bête est inconnue, il vaincra un ennemi, et sa victoire lui apportera ce qui ne lui est pas licite sinon l’ennemi méritera ce qu’il subira. Cette même interprétation s’applique à l’accouplement avec les oiseaux, les fauves, et tout ce qui n’est pas du genre humain.

Si l’on se voit s’accouplant avec le cadavre d’une personne morte et connue, celui qui subit l’acte obtient du bien sous forme d’invocation ou d’alliance de celui qui l’effectue.

Si le cadavre de la personne morte est celui d’un proche interdit, l’agent de l’acte se rapprochera de son partenaire par une aumône, une offrande ou une bénédiction. Si le rêveur voit un mort connu s’accoupler avec un vivant, ce dernier recevra un bien de l’héritage du mort; de son héritier ou de sa descendance sous forme de savoir ou autre.

Le baiser désigne le contraire, car Celui qui embrasse obtient un bien de l’embrassé et l’accepte de bon gré.

Celui qui rêve de son mariage avec une femme morte et d’une union consommée avec elle, réussira dans une affaire oubliée qu’il a combinée, qui sera d’autant plus importante que la femme de son rêve est belle. Si l’union n’est pas consommée, et s’il n’y a point de pénétration, le succès sera alors diminué.

La femme qui voit, en rêve, qu’un homme décédé l’a épousée et a consommé son union avec elle, chez elle, verra sa fortune décroître, son état s’altérer et se disperser en toutes choses. Si l’homme décédé a consommé son union avec elle dans sa propre demeure, qui lui est inconnue, elle mourra. Si la demeure du mort lui est connue, elle verra décroître ses biens comme je l’ai déjà mentionné.

Si une femme mariée se voit se mariant à un autre homme que son mari, elle obtiendra une fortune et des bienfaits.

L’homme qui épouse, en rêve, une autre femme que la sienne, s’emparera d’une autorité.

S’il en épouse dix c’est toujours un rêve favorable pour lui dans la mesure où il reconnaît l’épousée, qu’elle lui est nommée ou qu’il l’identifie.

De même si la femme épouse, en rêve, un homme qui lui est inconnu, qu’elle n’a pas identifié, qu’on ne lui a pas nommé, la rêveuse décédera.

La femme, dit- on, qui voit, en rêve, qu’un homme décédé a copulé avec elle, se procurera un bien d’un endroit auquel elle s’attendait le moins, puisque le mort ne peut justifier aucun espoir. Il en va de même pour l’homme s’accouplant à un mort.

Celui qui se voit, en rêve, sodomiser une femme, tentera d’entreprendre une initiative selon une manœuvre inadéquate.

Celui qui se voit accéder au harem des rois et coucher avec les femmes qui s’y trouvent, témoignera de son respect des rois en question, si dans ce rêve il y a des indices de vertu et de bonne disposition chez le rêveur. Autrement, celui-ci aura à médire du gynécée royal.

Si un homme voit, en rêve, sa femme en période de menstrues connaîtra des obstacles dans la conduite de ses affaires. S’il voit qu’elle s’est purifiée, ses affaires seront débloquées, et s’il copule avec elle, à ce moment- là, ses affaires prospéreront.

Si c’est lui qui se trouve en période de menstrues, commettra l’inceste. S’il se voit souillé (en janaba), il fera face à une confusion. S’il se voit purifié et revêtu d’un habit propre, il se débarrassera de cet état. Il en est de même pour la femme qui a fait des rêves pareils.

Si un homme voit sa femme affublée d’une barbe, elle n’enfantera plus jamais; mais si elle a déjà un enfant, celui- ci dominera les membres de sa famille.

Si un homme conclue un contrat de mariage avec une femme inconnue, il mourra au cas où il est malade. Autrement, il signera un contrat avec un souverain ou prêtera un témoignage sur un meurtre, car la femme désigne l’autorité, le coït correspond au meurtre.

Le pénis est à rapporter au poignard ou à la lance, surtout quand il provoque le dépucelage qui fait couler du sang au moment de l’acte. Mais si l’épousée est connue, si on dévoile son identité ou son père est un vieillard, le rêveur obtiendra, en vertu d’un contrat, un bien matériel: Une demeure, un esclave, une boutique ou une marchandise quelconque et il aura la richesse qui le comblera. Si la consommation du mariage avec l’épousée a été reportée, ce qui est reporté dans la réalité sera plutôt hâté.

Le coït indique que la personne a réalisé ce qu’elle désire, ou obtiendra bientôt ce qu’elle vise de la vie présente et de l’au-delà, comme le voyage, le labourage, la proximité du souverain, l’embarquement à bord d’un navire et la recherche d’une chose perdue; la raison en est que le coït est un plaisir et un avantage auquel se mêle l’effort avec le chevauchement. Si le rêveur réalise, en rêve, le coït avec son épouse, il obtiendra quelque chose qu’il a toujours espérée d’elle ou c’est elle qui obtiendra la même chose de lui. L’accouplement avec les femmes interdites désigne des alliances succédant un désespoir, des donations à la mère, notamment après une rupture, car l’homme retourne à l’endroit duquel il est sorti, satisfait les besoins de sa mère et rétablit le contrat rompu. Cependant si le rêveur se voit réalisant le coït incestueux avec les femmes qui lui sont proches durant les mois du Pèlerinage et que dans le rêve il a des signes qui en attestent, il foulera la terre sainte et y réalisera son désir.

S’il a atteint l’orgasme, le sperme produit figure les deniers qu’il dépensera dans ce lieu excellent que tous désirent visiter et où tous désirent toujours retourner. Si le rêveur obtient dans sa main un peu de cette semence, ou s’il voit sur son habit, il aura une richesse en provenance d’un enfant à lui ou d’une autre provenance.

L’accouplement avec les animaux et les bestiaux connus est un signe de charité pour celui qui le voit en rêve, ou indique des largesses qui sont faites dans le faux chemin. Si ces animaux et bestiaux sont inconnus, l’homme qui rêve, triomphera sur son adversaire, ami ou ennemi, désigné par la bête et utilise des moyens illicites. Si c’est la bête qui effectue l’acte de l’accouplement, il serait le vaincu sauf si elle n’est pas sauvage, à ce moment la bête ne désigne aucun malheur et obtient du bien de cet ennemi ou de toute personne dont il n’espère aucun bien. Ce rêve peut aussi représenter l’accouplement avec les femmes, et les hommes interdits au cas où le rêve contient un indice renforçant cette interprétation. Le coït obtenu par la sodomie indique que le rêveur cherche une chose difficile à laquelle il ne peut légitimement prétendre. Il se peut même que sa quête échoue et qu’il ait dépensé vainement des efforts et des deniers, car dans l’anus nulle semence ne féconde et nul bénéfice n’est compatible comme c’est le cas dans la vulve.

Déflorer une fille vierge, en rêve, signifie un effort investi dans des initiatives assez compliquées, tel la rencontre avec des souverains, la guerre, l’endurance, la conquêtes des contrées, le creusement des silos souterrains ou des puits, la quête des trésors ou d’archives, la recherche des sciences difficiles et de la sagesse occulte et l’engagement dans toute voie étroite. Si le rêveur déflore et pénètre, il réussira dans sa recherche à l’état de veille. Si son pénis faiblit, que le gland se retire ou éjacule avant la pénétration, son destin lui fait tort à l’état de veille, et son art diminuera. Ou alors il déviera du chemin poursuivi et perdra ce qu’il a dépensé en renonçant au but.

Au sujet de l’accouplement entre les mâles, il faut d’abord que tu considères la personne passive: S’il s’agit d’un jeune homme, la personne active prendra le dessus contre son ennemi. S’il s’agit d’un vieillard, la personne active réussira grâce à son propre effort et s’élèvera suivant sa chance.

Si la personne passive est connue de la part du rêveur, le rêve annonce la purification pour celui qui est actif ou alors qu’il sera victime d’une injustice ou d’une agression. S’il s’agit d’un petit garçon, et le rêveur, agent actif de l’acte, il utilisera une bête inadéquate ou fera subir une peine à une personne qui ne pourra s’en charger. Si la personne passive est liée d’amitié au rêveur, celui- ci surprendra son ami par quelque chose d’inaccoutumée pour lui. Mais si l’acte a été consommé selon la volonté et le désir du partenaire passif, celui- ci obtiendra un agrément de l’agent actif ou alors le couple s’associera à d’autres personnes pour commettre un acte répréhensible.

Si un homme s’accouple avec un autre homme mort, dans la scène du rêve, le partenaire actif obtiendra quelque agrément du partenaire actif. Si le mort rêvé est vivant en réalité, il pourra acquérir une part d’héritage, une donation des siens ou de sa descendance. Si la personne rêvée est déjà effectivement décédée, le rêveur pourra donner une aumône en pensant à lui, faire des présents à sa famille ou prier pour la paix de son âme.

Si la femme qui subit l’acte de l’accouplement est morte et inconnue, le rêveur obtiendra de la personne morte une chose qu’il recherche: Comme, une terre en ruine, qu’il restaurera, un puits effondré qu’il mettra en état, une terre délaissée qu’il labourera ou une démarche abandonnée qu’il réactivera grâce à de nouveaux arguments ou par l’intervention de personnages qui soutiendront sa cause; à moins que son pénis ne faiblisse lors de la copulation ou ne s’amollisse à l’instant de la jouissance. Dans ce cas, il fera des tentatives pour mener à bien tout ce qui précède; mais il échouera en fin de compte.

Si une femme se voit, en rêve, copulant avec un homme déjà mort en réalité, elle le rejoindra dans la mort, si elle est malade. S’il y a un malade parmi les siens, il mourra; ou alors elle indique un désordre dans son foyer ou un mal dont le corps est atteint, à moins qu’il n’y ait dans la scène un signe favorable: Que le mort lui dise par exemple: «Non je ne suis pas mort» ou qu’il lui fasse don d’un peu d’orge, car un tel don présage d’un bien qu’on n’attend pas, quelque héritage d’un parent, d’un époux, si la rêveuse est veuve ou d’un absent, si elle a quelqu’un de sa famille en voyage.

Si une femme épouse, en rêve, un homme différent de son mari, sa famille, son mari ou elle- même obtiendra un avantage sous forme d’un associé, d’un enfant qui lui apportera son aide, son domestique travaillera pour lui.

Si un homme couche avec sa femme, en rêve, il remportera toute affaire entreprise; s’il se voit souillé (Janaba), il agira en pleine confusion.

S’il se lave et se purifie, son malheur se dissipera.

Si une femme enceinte se voit, en rêve, en période de menstrues, elle mettra au monde un enfant

Si l’homme se voit en état de menstrues, il copulera avec une personne interdite par l’inceste. S’il copule avec son épouse et qu’il voit celle- ci détourner de lui, son rêve désigne que la fortune matérielle se détournera de lui. S’il la voit en menstruation, sa marchandise stagnera.

Le baiser dont le but est la jouissance donne lieu aux mêmes interprétations que la copulation; si le baiser ne vise pas la jouissance, celui qui le donne, s’adressera à celui qu’il a reçu pour lui exprimer une demande qui sera exaucée, si le partenaire embrassé a consenti le baiser ou s’il en a souri de satisfaction, s’il ne l’a pas repoussé ou s’il ne s’en est pas offusqué.

Dormir à deux dans un lit sous le même drap, corps à corps appelle le même commentaire que la copulation et le baiser.

Si le rêveur se voit marié à quatre femmes, il profitera d’un surplus de bienfaits.

Si le mari donne en mariage sa femme à un autre homme en la lui faisant parvenir jusqu’à chez lui, il perdra son royaume s’il est roi, ou fera faillite s’il est commerçant. S’il amène l’homme auprès de sa femme, il fera une opération commerciale bénéfique et fructueuse.

La noce figure un malheur, si le rêveur est le nouveau marié, mais elle figure la joie et l’allégresse pour les convives, à condition qu’ils ne voient pas de nourriture.

Celui qui voit qu’un vieillard inconnu a copulé avec son épouse, obtiendra bénéfices et profits, car le vieillard désigne sa chance; si c’est un jeune homme qui a copulé avec sa femme, son propre ennemi se mettra à sa disposition, et l’encouragera sur la voie de l’injustice et du mauvais comportement avec les autres.

Si l’homme, partenaire passif d’un acte sexuel est emprisonné, il sera libéré.

Celui qui se voit, en rêve, en train de s’accoupler à sa mère morte et enterrée, trouvera la mort à son tour

Si le rêveur se voit copuler avec une esclave, il tirera avantage d’un bienfait. S’il se voit copuler d’une manière contraire à qui est licite, il quête une affaire qui n’est pas légitime et n’en obtiendra aucun avantage.

S’il se voit en train de copuler avec son serviteur, homme ou femme, sa fortune s’accroît et lui procurera un surplus de joie. Mais s’il voit que son esclave a copulé avec lui, cela dévoile que son esclave le méprise.

On dit que le rêveur qui répudie sa femme, en rêve, s’enrichira.

On dit que ce rêve indique aussi que l’homme qui rêve se séparera d’un roi qu’il fréquentait, car les femmes sont tout aussi rusées que les rois.

On dit aussi que la répudiation représente la séparation.

Ainsi, la séparation du gouverneur d’avec sa femme dans le rêve, signifie sa destitution, celle de l’artisan d’avec son épouse, l’abandon de son métier. S’il l’épouse de nouveau, il retournera à son travail.

Si un homme se voit jaloux, il deviendrait avare. Avoir de l’embonpoint, en rêve, annonce un surplus de fortune. Si un homme se voit gros, sa fortune s’accroîtra.

On dit que le rêveur qui se voit, en rêve, s’adonnant à la fornication, il commet une trahison, ou accomplit le pèlerinage. S’il fornique avec la femme d’un homme connu, le rêve lui vaudrait qu’il convoite la fortune de cet homme. Et le rêveur qui a forniqué, en rêve, avec une jeune femme, investira ses fonds dans une affaire solide et sera certainement gagnant.

Quant au rêve du châtiment légal subi par le fornicateur, il signifie un approfondissement du savoir en matière de religion, si le rêveur est un homme de savoir; une consolidation du pouvoir, s’il s’agit d’un homme de gouvernement.

Pour la débauche en groupe, on signale que le rêveur qui réunit un homme et une femme pour s’accoupler en fornication, sans qu’il voie la femme, serait un crieur qui offre des marchandises qu’il serait incapable de vendre.

Quant au travestissement de femmes, il est dit que le rêveur qui voit sur la femme des habits d’hommes et voit aussi qu’elle a l’allure masculine, doit conclure que la situation de cette femme deviendra meilleure si les habits sont à sa mesure. Autrement, son état s’altérera et elle affrontera la peur et le chagrin. Si la femme se voit transformée en homme, elle sera auprès de son époux une femme de vertu.

L’efféminité :

Le rêveur qui se voit devenir efféminé subira un malheur et un chagrin. Le rêveur qui se voit en train de scruter la vulve de sa femme ou d’une autre femme avec désir, ou s’il la touche, effectuera un commerce détestable. S’il se voit en train de regarder une femme nue, à son insu, il commettra des fautes et des écarts graves. Quant à la sodomie, certains pensent qu’elle signifie dans le rêve, la victoire sur un ennemi, car le garçon indique l’ennemi. D’autres considèrent que le rêveur, dans un tel cas s’appauvrira et perdra tout son capital.