vision de l’écuelle, de la dame-jeanne,la terrine , la marmite…et autre

L’écuelle désigne une esclave ou une domestique.

Celui qui se voit, en rêve, utiliser une écuelle en cuivre, achèterait une esclave turque car ce métal est rapporté de Turquie. Si l’écuelle est en argent, l’esclave serait byzantine; en or elle figure une belle femme qui exigera du rêveur ce qu’il ne pourra donner et lui demandera l’impossible.

On dit que l’écuelle désigne une épouse conseillère à son mari, elle le guide vers les moyens qui lui accorderaient la purification et la sauvegarde.

La dame- Jeanne représente une esclave perfide qui n’est pas maigre.

La terrine désigne un homme dont les voisins verraient les bienfaits qui lui ont été accordés.

On dit que la marmite figure la maîtresse de la maison et le brasero l’époux qui rencontre les gens et affronte les peines pour assurer la subsistance de la maisonnée; il se chargerait lui- même de la soigner alors qu’elle se trouve voilée et cachée.

Mais le brasero peut tout aussi bien représenter la femme, et la marmite symbolise l’époux, car elle le brûle avec ses paroles et l’oblige à assurer sa subsistance, alors que lui bouille de l’intérieur et de l’extérieur.

Si un homme allume un feu et met au dessus une marmite contenant de la viande ou de la nourriture, il exhorterait un homme à demander un avantage. Si la cuisson de la viande s’achève et il la mange, il obtiendrait de lui un avantage et une fortune licite, mais si la cuisson ne s’achève pas, cet avantage serait illicite. Si la marmite ne contient ni viande ni nourriture, il charge un pauvre homme d’effectuer des actes qui lui sont insupportables et qui ne lui apporteront aucun bénéfice.

La marmite faite en argile désigne un homme dont les bienfaits se révèlent à tout le monde, notamment à son voisinage.

La chaudière représente la maîtresse de la maison qui serait d’origine chrétienne, tandis que la passoire représente un beau domestique.

La coupe indique l’aimée de l’homme, l’amour serait offert dans cette coupe en forme de douceur car les douceurs sur les coupes désignent l’amour accru dans le cœur de l’aimé. Mais si des légumes ou des choses aigres sont présentés sur des coupes, l’homme se trouverait dans la maison de son aimée, dans un état d’adversité et de haine.

Le couffin désigne les esclaves; mais le panier annonce la bonne annonce ou l’avertissement, selon ce qu’il contient. Et effet, s’il contient des choses dont la nature, l’espèce ou l’essence sont louables, elles désigneraient une bonne annonce, sinon, elles désigneraient un avertissement.

Le coffre désigne la femme libre ou la femme esclave.

Si un homme voit des choses dont la nature désignerait un bien ou un mal entrer ou sortir dans le coffre, un butin serait entré au sein d’une maison; si sa femme est enceinte, elle mettrait au monde un garçon; s’il possède une marchandise, il accuserait une perte ou un regret. _

Le cercueil désigne un grand souverain.

Si un homme se voit à l’intérieur d’un cercueil, il obtiendrait une souveraineté, s’il la mérite. On dit que celui qui fait un tel rêve vit dans la crainte d’un ennemi devant lequel il se trouve impuissant, mais une heureuse issue serait attendue par ce rêve.

On dit aussi que si l’auteur du rêve a une personne absente à l’étranger, celle- ci retournera au pays; et si un homme se trouve sur un cercueil, il se trouve en litige ou sous l’ordre de quelqu’un, mais enfin il remportera la victoire et obtiendrait ce qu’il désire.

La tire- lire désigne un palais.

Celui qui trouve, en rêve, une tire- lire remplie de perles, bénéficierait d’un palais plein de domestiques.

La mallette symbolise une femme honnête et discrète.

La bourse divulgue un secret.

Si un homme confie à un homme une bourse ou un sac contenant de dirhams ou de dinars, il serait en train de lui confier un bon secret, au cas où le contenu de la bourse ou du sac est constitué de bons dinars et dirhams; si ceux-ci sont faux, il serait en train de lui confier un mauvais secret. S’il se voit ouvrir cette bourse, ce secret serait divulgué.

L’outre désigne une vieille femme à qui l’on peut confier des biens.

Le flacon et la bouteille figurent une esclave ou un esclave.

Le sac représente l’homme.

Si un homme voit un sac vide, le propriétaire de ce sac trouvera la mort; on dit aussi que le sac indique un secret à l’instar de la bourse. Et celui qui se voit muni, dans son sein, d’un sac aurait recours à un bon sein de savoir. S’il y a dans ce sac des dirhams en bon état, le savoir est donc vrai; mais s’ils sont en petite monnaie ou brisés, le rêveur aurait besoin de reconsidérer son travail.

La ceinture porte la même interprétation que le sac, mais elle pourrait désigner la fortune et celui qui voit sa ceinture tomber dans la mer ou dans la rivière, perdra sa fortune à cause d’un souverain tyrannique.

La soucoupe et l’assiette signalent l’aimé de l’homme, la personne aimée serait toute douceur présentée sur l’une d’elles.

Le couteau:

Si un célibataire obtient un couteau, en rêve, il se mariera, si le rêveur a une femme enceinte, elle mettra au monde un garçon sain et sauf, si le rêve contient des indices indiquant la naissance d’un garçon; sinon elle mettra une fille. Il en est de même pour la lance. Si la femme n’est pas enceinte et que l’homme est en quête d’un témoin de vérité, il le trouvera. Si le couteau est bien aiguisé, le témoin serait équitable. S’il n’est pas aiguisé ou est ébréché, le témoin aurait un témoignage qui serait annulé. Si le couteau est enfoncé dans son fourreau, le témoin le défendra ou verra son témoignage refusé étant donné les événements qui apparaîtront et qui n’auront aucune relation avec le témoignage.

Si aucun de ces cas ne se présente, il aura un avantage de la vie présente, reliera une relation, accompagnera un frère, se liera d’amitié avec un homme, aura un domestique qui le servira, possédera un esclave au vu et au su de tous les gens. Si on lui donne un couteau qui n’est accompagné d’aucune autre arme, le couteau ferait ainsi une partie des armes et désignerait la souveraineté, à l’instar de la dague. Le couteau représente aussi la .

Si un homme se voit, en rêve, tenant, à la main un couteau de table mais ne l’utilise pas, il mettra au monde un fils intelligent.

S’il l’utilise, l’affaire qu’il serait en train de traiter se vouera à l’échec.

La lame désigne la langue.

La lime aussi indique la langue.

L’aiguisoir, il figure une femme; mais on dit aussi qu’il signale un homme qui sème la discorde entre les époux et les amoureux.