Vision du feux, de la cendre, de la fumée, brasero, de la lampe et autres

Le feu incarne l’autorité, vu l’emprise qu’il a sur toute chose, accompagnée de ses bienfaits qui sont aussi évidents que ses méfaits. Il peut, en rêve, signaler tout simplement la Géhenne et les tourments infligés par Dieu; il peut donc représenter les péchés, les turpitudes et les choses prohibées, ainsi que toute parole ou acte qui y aboutit.

Le feu représenterait aussi tout ce qui contribue à assurer la subsistance des hommes de revenus, d’intérêts et de prospérité, car il apporte du bien tant au voyageur qu’au non-voyageur

Si le feu s’éteignait, cela représenterait l’avarice et la pauvreté.

Le feu peut signaler aussi les djinns qui sont crées du feu.

Le feu, en rêve, désigne l’épée et la discorde, s’il était accompagné de bruit, de tonnerre, de flammes et de fumée. La sécheresse et l’assaut des sauterelles ou bien les maladies, la variole et la peste.

Si un homme voit du feu tomber du ciel sur les demeures et les quartiers, notamment sur ceux des riches et des pauvres, et voit des flammes et de la fumée, un malheur et un combat s’abattront dans cet endroit, s’il s’abattait sur les demeures des riches seulement, le souverain exigerait une taxe.

S’il était constitué de braise sans flamme et s’abattait sur tous les gens, il représenterait des maladies, une variole ou une épidémie. Si le feu s’abat sur les terrains cultivables et sur les plantes, une sécheresse détruira les cultures ou bien des sauterelles les brûleront.

Si un homme allume du feu sur un chemin emprunté par les gens pour les guider, en cas de besoin, il obtiendra du savoir et sera guidé dans le droit chemin, étalera ses connaissances ou obtiendra une autorité et des bénéfices qu’il accordera également aux gens. S’il allume un feu sur un chemin non- emprunté et si le feu brûlait les passants ou leur faisant un tort quelconque par ces étincelles ou sa fumée: comme s’il brûle leurs vêtements, leurs corps ou éteint leur vue, ce rêveur commet ou est sur le point de commettre une hérésie, recourt à un souverain prévaricateur ou pourrait être victime de la prévarication d’un souverain, selon ses soins ou sa fuite du feu.

Si le rêveur se voit spectateur de la préparation d’un feu énorme, ne ressemblant point au feu de la vie présente, et a été allumé afin qu’on y jette, ses ennemis deviendront nombreux et tenteront de le duper mais il les vaincra tous et les soumettra sous son autorité.

Voir les gens chez lui auprès d’un four en terre, d’un four, d’un ustensile, ou d’un lieu approprié au feu, annonce au rêveur une richesse et un bénéfice, notamment si sa subsistance se basait sur le feu et si cela arrive en hiver.

Si le feu s’éteint ou devient cendre, sous l’effet de l’eau ou de la pluie, le rêveur s’appauvrira ou verra ses activités professionnelles péricliter.

Si un homme dont la subsistance ne se base sur le feu en allume un afin de faire la cuisine, il demanderait un bien ou des revenus en travaillant chez un souverain, en demandant son assistance ou bien, par une querelle, un mandat ou une commission, autrement il provoquerait de mauvaises paroles et une méchanceté.

Si le feu est déclenché dans des produits comestibles comme l’huile ou autre marchandise, les prix hausseront ou alors le souverain pénalisera le rêveur en lui confisquant ses biens. Si un homme mange du feu, il déroberait une fortune illicite et des revenus ignobles; cette fortune pourrait aussi être celle des orphelins, conformément à quelques paroles divines. S’il voit le feu parler dans une jarre, une outre ou autre récipient désignant hommes et femmes, l’homme désigné sera attaqué de l’épilepsie causée par les djinns, jusqu’à ce qu’il parle en leur nom.

Certains pensent que le feu indique aussi la guerre qui aura lieu dans la contrée du rêveur, s’il est accompagné de flammes et du bruit. Si le feu ne se trouve pas en une terre de guerre, il incarne une peste, une pleurésie, une variole ou même une mort qui aura lieu à cet endroit.

Si un homme attise un feu afin de se réchauffer, il accomplirait un acte en vue de mettre fin à sa pauvreté représentée par le froid.

S’il attise le feu pour griller de la viande, il apprendra aux gens une chose qu’ils ignorent. S’il obtient une part de la grillade, il obtient des revenus limités accompagnés de chagrin. S’il l’attise pour cuisiner une nourriture, il provoque un acte qui lui apportera des avantages du gérant de la maison. S’il n’y a pas de nourriture dans le récipient, il provoque les paroles d’un homme et l’incite à commettre un acte détestable.

Si le feu touche un corps ou un habit, il désigne un dommage et un malheur. Si un homme allume un feu, il obtiendrait d’un souverain un bien illicite; si l’ardeur du souverain lui arrive, les gens le calomnient, la cautérisation désigne de mauvaises paroles blessantes. L’étincelle est une mauvaise parole.

Celui qui se voit, dans le rêve, assailli d’étincelles, entendra des paroles désagréables, mais s’il se voit avec une torche allumée à la main, le souverain lui accordera une grande capacité. S’il allume le feu, parmi les gens, il provoque l’inimitié entre eux et leur cause du tort.

Le commerçant qui voit, en rêve, des flammes s’abattre sur le marché où il travaille ou sur sa propre échoppe, dupera ses clients et tous ses gains seront illicites. Les gens du commun disent: le feu attaque la chose, ce qui veut dire: cette chose s’est écoulée.

La cendre représente des paroles mensongères qui n’apportent aucun avantage. Si un homme allume du feu à la porte d’un souverain, il s’emparerait d’un pouvoir et d’une force. S’il voit un feu élevé, brillant dont la lumière fait profiter les gens, il serait un homme de pouvoir charitable.

S’il se voit assis autour d’un feu en compagnie d’un groupe de gens et complètement en sécurité, il obtiendrait un bienfait, une bénédiction et une force.

Si un feu sort de sa demeure, il obtient un pouvoir, un négoce ou une force dans la pratique d’un métier; si un feu tombe de sa tête, sort de sa main et a une lumière et un rayon, au cas où sa femme est enceinte, en réalité, elle mettra un fils au monde et aura ainsi une nouvelle importante.

S’il voit un flambeau à la porte de sa demeure mais ne voit pas de fumée, il accomplira le pèlerinage. S’il le voit au milieu de sa demeure, son mariage aura lieu en cette même demeure. S’il voit du feu dans une nuit obscure, il connaîtra la force, le triomphe, la joie, le bienfait et l’autorité, conformément à l’histoire de Moïse (le salut soit sur lui!). Si un homme marié voit du feu allumé dans son four de terre, sa femme sera enceinte; s’il voit du feu descendant du ciel, le brûle, mais les brûlures ne le blessent en aucune façon, les soldats déjoueront dans sa demeure. Si le feu sort de son doigt, il serait un scribe injuste; s’il lui sort de la bouche, il s’agira d’un homme de calomnie; s’il lui sort de sa paume, il serait un artisan prévaricateur. Si un homme allume du feu dans des ruines et y invite les gens, il exhortera les gens à suivre le chemin de l’égarement et de l’hérésie et ceux qui seront touchés par le feu, exauceront son appel. Si le rêveur voit sa demeure en feu, la destruction de cette demeure serait imminente.

Celui qui voit du feu allumé dans sa demeure en vue d’éclairer les habitants de la demeure, et ce feu est éteint, le gérant de cette demeure mourra.

Si le feu s’éteint dans son jardin, ce sera lui-même, sa femme ou ses enfant qui trouvent la mort.

Si le feu s’éteint mais le vent l’allume de nouveau chez lui, des voleurs s’introduiront chez lui. S’il se trouve en état de guerre et voit en rêve qu’il a allumé un feu mais s’est éteint, il sera vaincu; le commerçant qui voit un rêve pareil, ne gagnera guère de bénéfices.

La fumée représente la terreur et les tourments envoyés par le Seigneur f:e Très-Haut), et un châtiment du souverain; le commerçant qui voit la fumée sortir de son échoppe aura la prospérité et la richesse provenant du souverain i la suite de dures épreuves et un scandale; si la fumée se dégage du dessous d’ur. récipient plein de viande bien cuite, le rêveur obtiendra du bien, de la fertilité e: une délivrance à la suite de la terreur subie par lui. Celui qui voit la fumée lu: obstruer le chemin, aura une fièvre qui le tuera; s’il sent la chaleur de la fumée, un souci et un chagrin s’abattront sur lui.

Les bûches reflètent la médisance. Si elles sont en train de se consume: elles désignent la délation faite auprès du souverain.

Le charbon de bois indique un homme de haut rang, un bien illicite, ou des revenus acquis du souverain. Si ce charbon est inutile, il désignerait des choses insensées, comme le cendre. Si ce charbon est bon à brûler, il désignerait les outils de l’homme qui les utilise dans le travail relatif au charbon, car il engendrera des avantages.

On dit que la cendre désigne un bien illicite, ou des revenus acquis d’un souverain. Celui qui voit de la cendre, en rêve, fournira des efforts pour satisfaire le souverain et n’obtiendra rien en contrepartie ou bien il obtiendra un savoir qu’il ne lui serait utile en rien. S’il se voit en train de chauffer un four en terre, il aura des gains provenant de sa fortune et il obtiendra des avantages moraux.

S’il voit un four en terre dans la demeure du souverain, le problème dont souffre ce souverain, se résolvera et s’il a des ennemis, il les vaincra.

S’il se voit en train de construire un four et est digne du pouvoir, il obtient un pouvoir et une autorité et sera à l’abri du mal qui lui veut son ennemi, s’il existe. Celui qui possède un four en terre, sans cendre, il épousera une femme qui ne sera pas bonne.

Le brasero en fer désigne une femme issue d’une famille de noblesse, puissante.

S’il est constitué en cuivre, elle sera issue d’une famille qui préfère la jouissance de la vie présente. S’il est fait de bois, certains de sa famille seront hypocrites; s’il est fait en plâtre, la famille de cette femme sera comparée aux pharaons; s’il est fait en argile, elle sera une femme de grande piété.

Si on voit le brasero allumé, cela représentera la puissance; et enfin s’il n’y a point de feu, il désignerait l’inaction.

Le phare incarne le serviteur. Tout ce qui arrive à son disque, sa colonne ou sa base d’événements se rapporte au serviteur; vu que le disque est la plus importante partie du phare, il désignerait le chef des serviteurs.

La lampe figure le maître de la maison; prendre le feu d’une lampe conduira le rêveur au savoir et à l’éminence.

Eteindre une lampe avec son souffle, donnera au rêveur la tentation d’annuler les démarches d’un homme qui sont dans la voie de la vérité, sans y arriver].

Se voir, marcher avec une lampe allumée en plein jour, indique chez le rêveur une foi ferme et un grand attachement à la rectitude

Si le rêveur marche, la nuit à la lumière d’une lampe, il accomplira des prières la nuit durant, s’il est du nombre des croyants, sinon il sera guidé vers la solution d’un problème qui le rendait perplexe, car les ténèbres représentent la perplexité et la lumière serait le droit chemin. Il aurait peut-être commis une turpitude et se repent.

S’il voit une lampe bourgeonner de ses doigts ou d’un de ses organes, une affaire équivoque s’éclaircir et est démontrée par une preuve certaine. S’il possède une lampe, un souverain ou un savant le fréquenterait ou bien, il posséderait des biens bénis. S’il se voit possédant une lampe dont la lumière serait semblable à celle du soleil, il apprendrait et interpréterait le Coran. La lampe désigne une foi plus intense et l’obtention de ce que l’homme désire. Elle pourrait aussi indiquer un fils pieux, savant, et jurisprudent; ou un commerçant dépensier et généreux. Celui qui voit une lampe dans sa demeure aura un garçon béni.

Tenir une lampe, une bougie ou une torche qui s’éteint brusquement, est un rêve qui annonce au rêveur la perte de son pouvoir s’il en a un; s’il est commerçant, il fera la faillite, s’il est fortuné, il s’appauvrira.

Pour le célibataire, la lampe dans sa maison signale une femme qu’il épousera; et pour le malade, ce rêve signale la guérison.

Si le feu de la lampe n’éclaire pas suffisamment, le rêve désignerait un chagrin. Toutes les lampes désignent que les choses secrètes seront dévoilées.

La mèche indique l’intendante qui sert les gens; si la totalité de la mèche brûle, cette intendante trouvera la mort. Si une étincelle seulement atteint une étoffe de coton et la brûle, l’intendante commettra une erreur et un péché.

La bougie désigne le pouvoir ou l’enfant du rêveur qui sera éminent, important, généreux et dépensier; le trou, entouré de la cire fondue signale un gain licite, acquis à un effort, puisqu’il s’agit de la transformation d’une matière; où on fait fondre la cire afin d’en extraire le miel.

La chandelle annonce de même au rêveur un enfant qui sera splendide, éminent, réputé et utile.

Si le rêveur allume la chandelle au moment adéquat, ce rêve désignerait que c’est le maître de la maison ou un savant.

Les chandelles dans les mosquées représenteraient les savants, les personnes pieuses et le Coran.

Si un homme allume un feu en frappant une pierre avec un morceau d’acier ( comme briquet), il serait en train de chercher à éclairer une affaire. S’il allume un feu afin de se réchauffer il aura recours à un homme puissant, au cœur dur, et à un homme fort qui pourront mettre terme à sa pauvreté et lui accorderont des avantages, car si ces deux hommes se réunissent, ils seront à même de fonder une souveraineté; les signes du rêve sont clairs car la pierre désigne un homme dur, le fer un homme puissant, et le feu une souveraineté.

Si une femme use de cette méthode pour allumer un feu et le feu s’allume, elle mettra au monde un garçon.

Si un homme frappe une pierre par une autre et fait jaillir du feu, deux hommes durs seront en train de se battre férocement et seront tous les deux abattus, car les épées sont présentées par les étincelles.

Certains disent: user le briquet de pierre et de fer annonce le mariage d’un célibataire; si le feu s’allume, la femme tombera enceinte et mettra au monde un enfant. Ceci pourrait aussi représenter, un mal séparant deux époux, deux adversaires ou deux associés.

Les étincelles représentent les paroles blessantes échangées. Si elles brûlent un habit ou un corps, ce mal se rapporte au bien, à l’honneur, ou à un corps; si elles brûlent un exemplaire du Coran ou la vue, c’est la foi qui sera touchée.

L’assise de la lampe à l’huile désigne l’intendant de la maison qui garantit

le confort de la maisonnée. Elle pourrait aussi désigner la femme de l’intendant

alors que la lampe elle-même représente le mari.

De même, il se peut que la lampe désigne l’épouse et la mèche représenterait soit le mari, soit l’enfant sortant de son ventre.

La lampe désignerait de même toute chose éclairant le chemin des gens et les guidant: les yeux, par exemple ou autres.

Si un homme voit une lampe à l’huile s’éteindre, le malade désigné mourra, qu’il soit un savant, un intendant ou un enfant; il serait frappé de cécité ou un dérèglement touchera sa foi. S’il voit une lampe allumée dans sa maison, sa femme ou son enfant auront une excellente réputation.