Vision de l’équipement de la demeure, les puits, les bains publiques

La cuisine symbolise la cuisinière, le cabinet d’aisance un femme. Si un homme voit le cabinet d’aisance, spacieux, propre et sans odeur, sa femme est de bonne compagnie, vertueuse et obéissante. Cependant, s’il est étroit plein d’ordure au point qu’il ne trouve pas d’endroit pour s’y installer, sa femme serait rebelle à lui, si l’odeur est puante, elle aurait une langue acérée et sera connue à cause de son autorité. Si la fosse des ordures est profonde, elle indiquerait la façon dont elle règle ses affaires, s’il regarde dans la fosse et voit du sang, il a des rapports sexuels avec sa femme pendant sa menstruation. Si cette fosse est pleine, ce rêve indiquerait l’administration de la femme et la manière d’empêcher son mari de faire de grandes dépenses. S’il a à la main un bout de bois avec lequel il remue le contenu de la fosse, il y aurait dans sa demeure une femme divorcée; si la fosse est pleine sans risque de débordement, sa femme est enceinte. S’il se voit dans les lieux d’aisance, il est abusé; si la

porte du cabinet se ferme sur lui, il rendra l’âme.

L’interprétation relative des cabinets d’aisances a été suffisamment mentionnée au début de ce chapitre.

La mangeoire désigne une puissance, car il n’apparaît que dans le rêve de ceux qui ont des montures et des bêtes de sommes. On dit aussi qu’il représente la femme du rêveur. Si quelqu’un voit une mangeoire, dans sa maison, nourrissant deux bêtes, sa femme ou une autre femme de sa maison aurait des rapports avec deux hommes.

Le trou dans le sol ou le mur désigne la bouche, si un homme voit un trou d’où sort un animal, ce trou indiquerait une bouche qui profère des paroles relatives à l’interprétation de cet animal.

Tout fossé indique une fourberie.

Celui qui se voit en train de faire un fossé ou si un autre le lui creuse, usera de sa ruse ou sera victime d’une duperie. S’il se voit entrant dans le fossé les conséquences de cette ruse se retournent contre lui seulement; s’il y entre jusqu’à ce que le ciel se voile, des voleurs entreront chez lui et voleront ses meubles; s’il est en voyage, des brigands le voleront, s’il se voit effectuer l’ablution dans ce fossé afin d’accomplir sa prière, ou se laver, il récupère les choses qui lui ont été volées ou obtiendra une compensation rapide qui le satisfera, car l’interprétation relative à l’eau s’applique dans ce cas. S’il est endetté, Dieu (le Très-Haut) l’aidera à s’acquitter de sa créance; s’il puise de ce qu’il a creusé ou de ce qu’on lui a creusé de l’eau courante ou stagnante; celui qui creuse mènera une vie de fourberie.

Les excavations reflètent la ruse, la duperie, les pièges, les maisons des fornicateurs, les prisons, les biens, les observatoires et autres. A l’origine, les excavations étaient creusées aux sommets des collines afin de piéger les faveurs qui y tombent. Le silo souterrain désignerait la mère qui a la charge des enfants, les porte et les élève car la nourriture du fœtus est accumulée dans le silo et il en puise en petite quantité jusqu’à l’épuisement ou qu’il s’en passe pour une autre; le silo inconnu indiquerait l’abondance de la nourriture, car il est encore une excavation et l’interprétation relative à cette dernière s’applique également à ce silo. Si un homme voit un silo souterrain détruit ou comblé, sa mère mourra, au cas où elle serait malade. Si une femme qui lui est apparentée est enceinte, elle donnera le jour à son enfant et sera en bonne santé remblayant par là sa tombe, car la tombe de la femme enceinte demeure ouverte; sauf si le rêve contient un signe qui affirme sa mort, sa tombe l’accueillera.

Si tous ces cas susmentionnés ne se présentent pas, l’interprétation se rapporte à son état:

Si celui qui rêve y a déposé de la nourriture, il la vendra et la terre et le fumier qui le comblent constitueront le prix de la marchandise vendue.

S’il voit sa nourriture transformée en fumier ou en terre, les prix baisseront et il perdra sa fortune; s’il n’y a point de nourriture et voit le silo souterrain plein de fumier et de terre, il y déposera de la nourriture quand les prix baisseront; si le silo était plein de nourriture, la femme du rêveur ou son esclave sera enceinte s’il était pauvre. Si le silo souterrain est inconnu et se trouve dans une mosquée ou un hangar, ou si un groupe d’homme s’y trouvait et une partie de la nourriture qui y était déposée venait de manquer, la profusion dont il jouit s’amoindrira conformément à la quantité manquante dans le silo. Si le silo déborde et si l’homme voit les gens en puiser et distribuer sans que la nourriture manque, les prix baisseront et la nourriture sera abondante.

Si la nourriture vue, en rêve, est attaquée par le feu; les prix de cette nourriture accuseront une hausse vertigineuse; ou le souverain incitera un événement dans l’endroit, ou bien des sauterelles attaqueront les champs cultivables. S’il voit parmi sa nourriture des dattes, ou du sucre, les prix des genres de la nourriture vue en rêve hausseront selon le degré de la douceur. Si le sucre constitue la moitié de la nourriture, la douceur sera également de moitié. Si un homme tombe dans un silo souterrain, ou une excavation inconnue, l’interprétation déjà citée et relative à la chute dans le puits est valable à ces cas-là.

Les puits de la demeure symboliserait son propriétaire, car il est son gérant, il peut aussi désigner sa femme, car il y descend son broc à l’aide d’une corde afin d’en puiser de l’eau, et parce qu’elle contient l’eau dans son sein.

Plus l’eau du puits ne se raréfie, plus les gains de l’homme qui rêve s’amenuiseront; le degré de profondeur du puits sera le signe du degré de son avarice. Par contre, si l’eau est à la portée de la main, il serait généreux et fera des dons avec générosité. Mais si le puits désigne une femme, son eau indiquerait sa fortune et son fœtus; Si l’eau est à la portée de la main, son accouchement sera tout proche; si elle déborde, elle accouche ou fait une fausse couche.

Il se peut que le puits désigne, le domestique, l’esclave, la monture et toute personne qui vend l’eau ou l’utilise comme moyen de subsister sa famille; ou bien accomplir un voyage et fait bénéficier sa famille des gains obtenus, car le puits inconnu désigne le voyage parce que les eaux y effectuent un mouvement de va -et-vient, de haut en bas et vice versa, ainsi que les voyageurs aux départs et aux arrivées. Le puits inconnu dont l’eau est libérée sur les routes et les endroits désertiques pourrait indiquer les marchés qui accordent les bénéfices à ceux qui s’y adressent. Le seau et la corde indiquent son attachement à ces marchés. Il indiquerait également la mer, le bain public (= hammam), la mosquée, où les prieurs se libèrent de leurs saletés, en se lavant, le savant duquel on pourrait puiser le savoir, délivreur des soucis; il se peut qu’il désigne aussi la fornicatrice qui cède à tous les passants, ou enfin la prison et la tombe..

Celui qui se voit, en rêve, tomber dans un puits inconnu, mourra, s’il était réellement malade, s’il est à bord d’un navire, celui-ci tombera en panne, et l’homme se verra dans l’eau. S’il effectue un voyage terrestre, des brigands le voleront ou il sera victime d’une ruse. S’il est en période de litige, il sera emprisonné ou entrera forcé dans un bain public ou dans la maison d’une fornicatrice. S’il puise l’eau d’un puits inconnu au moyen d’un seau, et sa femme était enceinte, ce rêve annonce l’arrivée d’un fils .

S’il a une marchandise transportée par voie maritime ou terrestre, elle arrivera à l’endroit désigné; s’il a un malade de ses proches, il guérira; s’il a une personne emprisonnée, elle sera libérée, s’il a un absent en voyage, il rentrera chez lui; si aucun cas ne se présente et l’homme était célibataire, il se mariera ou bien demandera à un souverain ou un gouverneur de lui accorder une faveur qu’il obtiendra.

Mais la condition indispensable à tous ceux-ci: le seau doit être remonté plein d’eau et en bon état. Les Arabes disent «Nous avons descendu notre seau à toi; c.à.d nous te sollicitons». Il se peut aussi que ce rêve indique que le rêveur cherche à acquérir un savoir; mais s’il ne l’acquérait pas, le puits indiquerait son marché et le savoir qu’il acquérait.

La quantité de l’eau puisée serait proportionnelle au degré du savoir.

Un poète a cité deux vers dont le sens est le suivant:

Il ne faudrait demander la vie en souhaits Mais jeter le seau dans le puits Il sera tantôt rempli d’eau Tantôt plein de boue avec peu d’eau.

Certains racontent:

Si un homme voit un puits, celui-ci désignerait une femme souriante, réjouissante, mais si une femme voit le même rêve, le puits désignerait un homme au bon caractère; et celui qui se voit creusant un puits contenant de l’eau, se mariera à une femme fortunée et la dupera car l’action de creuser est une duperie. Si le puits ne contient pas d’eau, la femme ne possède aucun bien. S’il boit de cette eau, il obtient une fortune obtenue moyennant la ruse, si c’était lui qui a creusé, sinon, la ruse sera faite par celui qui a creusé, son homonyme ou une personne de sa descendance. Si le rêveur voit un ancien puits dans un quartier, une demeure ou un village, où les gens qui vont et viennent font descendre le seau au moyen de la corde pour en avoir de l’eau, il existe à cet endroit une femme, un époux ou un tuteur d’une femme qui assure la subsistance d’un grand nombre des gens et jouit d’une bonne renommée vu la corde dépêchée dans l’eau.

Si l’eau de ce puits déborde, cet endroit sera témoin d’un souci, d’un chagrin qui causeront des pleurs. Si le puits se remplit d’eau, mais ne déborde pas, quelque soit l’interprétation de ce rêve, aucun mal ne nuira au rêveur. S’il se voit creusant un puits afin d’irriguer son verger, il prendra un médicament pour faire des rapports sexuels avec sa femme. S’il voit son puits déborder au point d’entrer dans les maisons, il obtiendra une fortune qui sera une source de malheur pour lui, s’il trouve un moyen d’échapper et fait sortir l’eau de la maison, il sera délivré d’un souci et fera sortir de sa fortune une quantité équivalente à l’eau qui en sort.

Celui qui se voit tomber dans un puits rempli d’eau troublée, il aura affaire à un homme autoritaire, tyrannique, et sera victime de ses artifices et de son injustice. Si l’eau est limpide, il aura une affaire avec un homme vertueux satisfaisant ses besoins. S’il le voit tomber, ou jeté dans un puits, il voyagera.

Si l’homme voit, en rêve, un puits, dans un endroit inconnu, et ce puits était plein d’eau agréable de goût, il mènera une vie qui sera pleine de ressources, il sera bon et atteindra le grand âge à la mesure de l’eau du puits. Mais si le puits est sec, les jours de l’homme sont comptés. Si le puits est détruit, la femme rendra l’âme.

Si un homme se voit assis sur le bord d’un puits, les pieds pendants à l’intérieur, il s’adonnera à la duperie pour gagner toute sa fortune, ou bien il se met en colère. S’il descend dans un puits, arrive au milieu et y appelle à la prière, son rêve désigne un voyage; s’il atteint le fond, il obtiendra une souveraineté, un pouvoir ou bien des bénéfices provenant d’un commerce et une bonne annonce. S’il entend l’appel à la prière au milieu du puits, il sera destitué s’il est, en fait, gouverneur et tombera en déficits s’il est commerçant.

Certains pensent que celui qui voit, en rêve, un puits dans sa demeure et dans son terrain, aura l’abondance dans sa substance, et après la gêne dont il souffrait il aura l’aisance, et un bénéfice. On dit également que celui qui voit un puits comblé, il gagne une fortune accumulée.

Le seau désigne un homme qui gagne des biens en usant de sa ruse. Si un homme se voit en train de faire descendre un seau dans un puits, le remplir d’eau et reverser cette eau dans son récipient, il obtient un bien par tergiversations.

S’il la verse dans plusieurs récipients, ce bien n’est pas durable mais perdu ainsi que ses profits. S’il utilise cette eau pour irriguer son jardin, il obtient une femme qui apporterait également quelque chose; si les plantes du jardin donnent des fruits, la femme lui donnera un enfant, si le rêve vu est parfaitement raconté. S’il voit un ancien puits et puise de son eau pour abreuver des dromadaires, des gens, ou des bêtes, il accomplit la plus bonne et honnête des actions et avance des œuvres de charité, proportionnelles à sa force et à ses efforts; il est comme le berger qui puise de l’eau du puits pour donner à boire à ses dromadaires et à ces brebis. Celui qui se voit faire descendre son seau dans un ancien puits et donne à boire aux animaux, il agit sournoisement tant au cours de sa vie présente que de l’au-delà. S’il puise de l’eau pour boire, il agit afin de gagner des bénéfices au cours de sa vie présente, suivant sa puissance lors du soulèvement du seau.

La poulie représente l’homme charitable, croyant, qui règle les affaires des gens tant celles de la vie présente que celles de l’au-delà.

Celui qui fait descendre son seau dans un puits; il faudrait considérer sa condition; s’il est célibataire, il se mariera; aussi son engagement serait-il le mariage, le seau son pénis, l’eau sa semence et le puits sa femme. Si sa femme est enceinte, il aura un fils.

Si l’homme qui jette son seau dans le puits est à la recherche d’un savoir, le puits représenterait le maître qui lui accordera une partie de ses connaissances. L’eau puisée serait sa chance et sa part des biens de la vie présente.

Le bain public

Il désigne la femme, car on y dénoue le voile très ample de l’homme qui l’emporte avec lui quand il sue, et s’y purifie de l’éjaculation du sperme dans l’utérus; et il est comme la vulve, il se peut qu’il indique les demeures des gens de la Géhenne, les personnes méchantes qui sèment la discorde et divulguent les paroles, comme les demeures des fornicateurs et les prisons, celles des gouverneurs et des percepteurs à cause de son feu, son obscurité, le bruit confus des baigneurs, la beauté de ses portes et l’écoulement abondant de son eau; il désignerait également la mer, les maladies, et la Géhenne. Si un homme se voit ou est vu par autrui dans un bain public, et y aperçoit un mort, celui-ci serait au Feu, en train de s’y brûler car la Géhenne possède des lieux divers, et des portes différentes, comme l’eau bouillante et la froide mordante. Si un malade fait un tel rêve, l’interprétation dépend de son état; s’il sort de la chambre chaude à celle de la purification et qu’il était, à l’état d’éveil fiévreux, cette fièvre se dissipera. S’il prend son bain et sort, il guérira de sa maladie. S’il souffre du froid, sa maladie s’intensifiera et l’on craindra pour sa vie. S’il prend son bain malgré sa maladie, et porte des habits blancs qu’il ne porte pas d’habitude, et monte une monture qui n’est pas de son niveau, ce rêve lui indique son lavage mortuaire, son linceul et son cercueil; si ce rêve a lieu en hiver, la paralysie pourrait le toucher.

S’il se voit entrant dans la chambre chaude, l’interprétation sera renversée. La chambre intermédiaire pour celui qui y est assis avec des malades désigne que son état est également intermédiaire, s’il entre dans une autre chambre ou en sort, il fera une rechute ou guérira. S’il ne souffre d’aucune maladie mais affronte une querelle ou une requête chez le gouverneur, un souverain ou un percepteur, il obtiendra ou perdra ce qu’il recherche selon la chaleur ou la froideur ressentie au bain, et suivant le glissement et l’aspersion. Si tous ces cas ne se présentent pas, mais l’homme est célibataire, il se mariera ou assistera à un festin ou à des funérailles et il y aurait autant de vacarme, de soucis et de chagrins qu’il y aurait dans le bain public. Il se peut également qu’il obtient d’un souverain une source de revenu à cause de l’écoulement de l’eau et de la sueur qui désignent la fortune.

La sueur indique notamment le souci, la fatigue et la maladie suite à l’atmosphère étouffante et à la chaleur du bain public. S’il s’y trouve dénudé, l’affaire concerne sa femme ou provient d’elle, de sa famille et ce que le bain désigne s’applique à lui.

Mais s’il s’y trouve habillé, l’affaire proviendra de l’étranger ou des personnes qui lui sont interdites telles que la mère, la sœur, la fille jusqu’à ce que ses états soient pris en considérations, que son rang s’élève conformément à ce qu’il voit au bain et à son déplacement d’une chambre à une autre. S’il y entre d’un canal ou d’une petite fenêtre dans la porte, ou bien s’il y a un lion, des fauves ou corbeaux, ou monstres ou serpents, il entrerait chez une femme et se réunit chez elle avec des gens du mal et des débauchés.

Certains considèrent que le bain public est une maison de méchanceté, celui qui y entre, un chagrin endurable et provenant d’une femme l’attaquera.

Si l’eau chaude est utilisée au bain, l’homme qui rêve aura un souci causé par une femme. Mais s’il est chagriné et entre au bain, son chagrin s’envolera. S’il prend le bain pour son lieu de rassemblement, il débaucherait une femme ce qui lui suscitera un scandale, car le bain est le lieu où se dévoilent les parties pudiques du corps. S’il construit un bain, il commet des turpitudes qui lui causeront des diffamations.

Si le bain est tiède, sa famille, son beau-frère et les parents de ses femmes l’approuvent, l’aident et ont pitié de lui; Mais si le bain est froid, ces gens-là ne le fréquentent point et ne lui apportent aucune aide; s’il est très chaud, ils ont un caractère dur et ne lui procurent, à cause de cela, aucune joie.

Celui qui se voit, en rêve, dans la chambre chaude, sa femme le trompe avec un autre homme et il essaie d’empêcher un tel acte, mais aucune occasion favorable ne se présente.

Si le bassin se remplit et l’eau coule de la chambre chaude à la chambre intermédiaire, il se mettra en colère contre sa femme. Si le bain représente la prospérité dans la vie, et était froid, le rêveur est pauvre et n’atteint pas ses buts visés; s’il est tiède et lui plaît, ses affaires se régleront à l’aimable, il aura de bons revenus et s’emparera d’un pouvoir qui lui apportera une délivrance et une joie; s’il est extrêmement chaud, il a des revenus abondants, mais il n’est pas un homme réfléchi et aucune personne ne le loue.

On dit: que si un homme se voit entrant au bain, il aura une fièvre accompagnée de frissons. S’il voit qu’il a bu de l’eau chaude dans la chambre chaude, ou si on lui verse ou il se lave avec, il aura un souci, un chagrin, une maladie et une terreur équivalente à la chaleur de l’eau.

S’il boit de l’eau dans la chambre intermédiaire, il aura une fièvre continue; et enfin s’il boit de l’eau dans la chambre froide, il sera atteint de pleurésie. Et s’il voit qu’il prend son bain en utilisant l’eau chaude et a l’intention de voyager, il n’effectuera guère ce voyage; et n’aura plus de délivrance.

Si le même rêve réunit à la fois, le bain, le lavage et le dépilatoire, il faudrait interpréter le lavage et le dépilatoire uniquement. Si un homme voit un bain inconnu dans un quartier, il y aurait à cet endroit une femme calomniée.

Certains disent que si un homme se voit en train de construire un bain public, son besoin sera satisfait.

On raconte qu’un homme a rêvé qu’il a glissé au bain. L’interprète lui dit: Un malheur te frappera. En fait, il glissa au bain et se cassa le pied.

La fournaise, quelque soit le cas, désigne une affaire importante et une joie. Celui qui se voit en train de construire une fournaise, aura un pouvoir et une souveraineté; s’il n’est pas apte d’obtenir ces bienfaits, il occuperait les gens d’une affaire grandiose.

Le four, s’il est connu, désignerait le lieu de subsistance de son propriétaire, ses revenus et ses gains, tel par exemple, son magasin, ses terrains cultivés ou le lieu de son commerce, cette interprétation se base sur le fait que la nourriture y arrive, le feu qui s’y allume est utile, l’aumône et la rente du blé moulu s’accumulent grâce au travail des montures et des moulins. Il se peut qu’il indique aussi, la personne qui rêve lui-même. Tout bien, mal, excès, manque, vacuité ou prospérité relatif au four concerne la personne ou à la source de ses revenus et le bien de ses récoltes. Quant au four inconnu, il pourrait désigner la demeure du souverain ou du gouverneur, à cause du feu qui s’y allume; et on connaît que le feu représentant le souverain peut nuire aux gens ou leur est utile, et il a des paroles et des langues.