Vision de la terre du dessert, de la vallée, des montagnes,des rochers,de la poussière

La terre désigne le monde d’ici-bas pour le rêveur qui se voit en posséder un lopin selon sa superficie possédée. La terre pourrait indiquer également la vie d’ici-bas; et le ciel serait la vie de l’au-delà, car la vie présente précède la vie de l’au-delà; surtout parce que le Paradis se trouve au ciel. La terre connue indique le pays même du rêveur, ainsi que ses habitants.

Elle indiquerait le voyage si elle présente des voies de passage tel que les déserts et les zones continentales. Elle désignerait la femme si on connaît ses limites et on la voit de son début à son extrémité, elle peut désigner aussi la femme esclave ou l’épouse, car la terre est foulée, labourée, semée de grains et irriguée tout comme la femme qui tombe enceinte et enfante. La terre pourrait être considérée comme la mère, car c’est elle qui nous souffle la vie.

Celui qui se voit posséder un terrain inconnu, deviendra riche, s’il est pauvre; se mariera s’il est célibataire, et aura une charge de pouvoir s’il est un ouvrier.

S’il vend un terrain ou en sort pour gagner un autre, il périra, au cas où il est malade, surtout si cet autre terrain lui est inconnu; s’il est aisé, il s’appauvrira et surtout si le terrain dont il est sorti est herbeux et bon pour le pâturage; ou bien il abandonnera une doctrine pour embrasser une autre, s’il est observateur. S’il sort d’un terrain aride à un autre fertile, il passe d’une hérésie à une Sunna ( une Tradition). Le contraire arrivera si le rêve est vu en sens inverse. Si un homme qui a l’intention de voyager voit le même rêve, celui- ci annoncerait ce qu’il verrait tout au long de ce voyage.

S’il voit la terre se fendre et un jeune homme en sortir, une inimité aura lieu entre les habitants de cette terre; mais s’il en sort un vieillard, ils auront une bonne chance et de la fertilité; si elle se fend et rien n’en sort ou n’y entre, un malheur aura lieu sur cette terre. Si un fauve en sort, un souverain injuste apparaîtra; s’il en sort un serpent, ce rêve augure de la souffrance durable dans cette localité. Si des plantes sortent de la terre fendue, les habitants verront leurs terrains devenir fertiles.

Celui qui se voit creusant la terre et en manger, obtiendra une fortune moyennant la duperie. S’il voit la terre se fendre et donner des plantes tout en croyant que cela lui appartient et il en éprouve du plaisir, son rêve signale qu’il obtiendra ce qu’il désire et il mourra rapidement.

Celui qui se voit en train de plier la terre avec ses propres mains aura une souveraineté, alors que d’autres disent qu’il obtiendra un héritage.

Si la terre est exiguë, les revenus son minimes, et si le rêveur entend la terre lui adresser la parole, il aura une bonne fortune, ici-bas, et dans la vie future, à moins que les paroles ne soient confuses, auquel cas le rêveur aura des biens de provenance douteuse.

L’affaissement de la terre indique la disparition des bienfaits et le bouleversement des situations; et la disparition sous terre sans qu’il y ait de creux désigne un long éloignement à la recherche des plaisirs de la vie présente ou une mort pendant une quête pareille. S’il se voit disparu dans une petite fosse qui n’a pas de sortie, il serait l’objet d’une duperie relative à une affaire équivalente à ce creux. Si un homme voit la terre lui adresser des blâmes, il devrait craindre Allah, car ses biens sont illicites. S’il se voit debout dans un endroit qui s’affaisse et l’engloutit tout à coup, toute sa vie se bouleversera, au cas où il est gouverneur, l’ami se transformera en ennemi, et sa joie en chagrin.

Si une localité ou une terre engloutit les gens, une mort surviendra à cet endroit ou bien il y aura des on-dit qui feront périr des gens, et cela à la mesure de la partie de la terre affaissée. Il se peut que ce rêve désigne des difficultés, une sécheresse ou un malheur. Si la terre l’engloutit tout seul, ce rêve lui annoncerait des revenus médiocres et des affaires assez compliquées; si par contre, la terre s’étend devant lui, sa vie sera longue et il obtiendra un bien.

Le désert  est un nom agréable car il annonce le succès relatif à une difficulté qui se transforme en confort, d’une pauvreté qui devient une aisance, d’un péché qui cède la place au repentir, d’une maladie qui sera remplacée par une bonne santé, et d’une perte qui deviendrait un gain. Si un homme se voit dans une terre désertique, il aura une dispense, une considération, une joie et un bonheur proportionnels à l’ampleur du désert, et à sa verdure.

La terre cultivable frappée d’aridité annonce au rêveur l’appauvrissement: car terre aride et pauvreté .

La vallée nue annonce au rêveur un prochain .

S’il se voit errant dans une vallée, il proférera de vaines paroles.

La montagne désigne un souverain au cœur dur, et opprimant ou bien tout homme de grande stature à la mesure de la montagne vue en rêve. Elle peut aussi indiquer le savant ou l’ermite, les hautes positions ou les lieux honorables et les meilleurs véhicules. Et Dieu a créé les montagnes afin qu’elles constituent des pieux pour la terre, lorsque celle-ci tremble. Elles sont donc, comme les savants et les souverains, car ils détiennent ce que les montagnes bien ancrées ne détiennent guère. Il se peut qu’elles désignent les objectifs et les quêtes car celui qui les escalade le fait par sa puissance.

Celui qui se voit sur une montagne, adossé ou assis à son ombre, s’approchera d’un grand homme, qui assurera sa protection et qui serait soit un souverain soit un savant jurisconsulte ou un ermite. Que dire alors, si le rêveur se voit sur la montagne en direction de la Kibla et appelant à la prière à la manière prescrite par la Sunna, ou en train de lancer une flèche d’un arc? Sa renommée s’étendra autant que sa voix, ses messages et ses ordres atteindront l’endroit atteint par les flèches lancées. Si un homme éprouvant la peur se voit sur une montagne, il se sentira en sécurité; s’il est à bord d’un navire, il fera face à une difficulté au cours de son voyage maritime qui l’obligera à mettre l’ancre, vu que Dieu .

Escalader une montagne figure que le rêveur cherche à atteindre un but ou un objet auquel il aspire; mais il faudrait prendre en considération ce qu’il entreprend à l’état d’éveil ou ce qu’il espère faire en se rapprochant du souverain ou du savant; ou en leur demandant un objet ou un voyage à finalité charitable ou autre.

Si le rêveur escalade facilement la montagne par un escalier ou un sentier, tout acte entrepris par lui sera facilité et allégé; si un malheur le frappe ou s’il escalade la montagne sans escalier, échelle, ou raison donnée, il éprouvera de la peur et toute sa vie sera menacée par des dangers; s’il atteint le sommet, il sera débarrassé de tous ces dangers; s’il se réveille avant qu’il n’arrive au sommet ou tombe, en rêve, son but ne sera point atteint et un obstacle l’en éloignera ou corrompra sa foi suite à ses actes; il sera alors attaqué par la ruine, le dommage, la calamité ou le chagrin, proportionnellement aux organes de son corps qui se sont fracturés.

Celui qui se voit tombant du haut d’une montagne, d’une dune, d’une colline, d’un toit, d’un mur, d’un palmier ou d’un arbre, se séparera du personnage figuré par l’une ou l’autre de ces images, dans l’interprétation, tel que le souverain, le mari, le savant, l’esclave, l’épouse, la propriété, le travail,

ou autre; alors on demande au rêveur ce qui lui est le plus cher à l’état d’éveil ou ce qu’il craint le plus de s’en séparer, car à ce moment-là, il s’en séparera.

Ce rêve pourrait aussi signaler qu’il commettra des péchés, sèmera des discordes au cas où sa chute désigne une chose pareille comme par exemple tomber sur un fauve, des corbeaux, des serpents, et différentes espèce de rats ou dans les ordures et dans la boue sombre.

Il se peut aussi qu’il indique l’abandon des péchés et des hérésies s’il fuit une chose semblable ou s’il tombe dans une mosquée, dans un jardin; il en est de même au cas où il prend un exemplaire du Coran ou tombe dans un groupe qui célèbre la prière en commun

Voir des montagnes bouger, prédit une guerre qui aura lieu et fera affronter des souverains, ou une querelle aura lieu entre les savants de la terre causant une discorde, et une catastrophe qui fait périr les hommes du commun. Un tel rêve peut annoncer aussi l’épidémie, et la peste qui constitue un des signes de la fin du monde.

Voir la montagne se transformer en écumes, en cendre, ou en poussière est un rêve de mauvais présage pour la personne désignée par la montagne en ce qui concerne sa vie et sa foi.

La montagne qui contient de l’eau, des plantes et de la verdure, désigne un souverain croyant; si elle est démunie de plantes et d’eau, elle indiquerait un souverain impie et tyrannique.

Celui qui escalade une montagne et boit de son eau, mérite l’obtention d’un pouvoir, et le recevra d’un souverain au cœur dur mais utile et aura des biens équivalents à la quantité d’eau bue; s’il est un commerçant, ses affaires prospéreront et fera des profits. Si son escalade est facile, ses profits du pouvoir seront gagnés facilement et sans peine; mais la difficulté de l’escalade désigne une sanction et une calamité. S’il descend de la montagne, il sera sauvé; s’il surmonte une difficulté il obtiendra un haut rang, une souveraineté après tant d’effort.

 Les rochers qui entourent la montagne ainsi que les arbres, sont les commandants de cet endroit. Toute montée désigne une supériorité, alors que la descente indique une humilité. Si la montée désigne un souci, la descente est une délivrance. Si la montée désigne un pouvoir, la descente est une destitution.

Si le rêveur se voit portant une montagne et la trouve très lourde, il assumera la responsabilité de porter un homme corpulent ou un commerçant qui lui sera pesant; mais s’il la trouve légère, il lui sera également léger. S’il se voit entrant dans la grotte d’une montagne, sera guidé dans le bon sens vers le règlement de sa foi et de ses affaires, il portera la responsabilité des affaires du souverain. S’il entre dans une grotte d’une montagne, dans un bas-fond, il trompera un souverain ou un homme puissant. Si une montagne le reçoit, il fera face à un souci, un voyage, un homme puissant. Si une montagne le reçoit, il fera face à un souci, un voyage, un homme puissant, une difficulté ou une femme difficile et dure. S’il se voit escaladant la montagne, celle-ci désigne la fin de ce qu’il demande; il l’atteint au fur et à mesure qu’il se dirige vers le sommet et s’y installe.

S’il mange des pierres, il n’a plus d’espoir d’atteindre un but escompté; s’il les mange avec le pain, il affrontera et surmontera des difficultés pour avoir son gagne-pain. S’il lance des pierres aux gens, il serait en train de sodomiser, car le lancement des pierres est un acte propre aux gens de Lot.

Toute montée, difficulté, colline, toit ou autre qu’on rencontre en rêve désigne l’obtention d’un vœu escompté. La montée effectuée dans le sol uni désigne une difficulté et n’augure rien de bien. S’il se voir descendant d’une colline, d’un palais ou d’une montagne, l’affaire avisée est incomplète et ne sera plus atteinte. Se voir en train de démolir une montagne indique que le rêveur mettra quelqu’un en danger.

Celui qui se voit avoir l’intérêt d’escalader les montagnes ou son métier consiste à cela, la montagne à ce moment-là désigne le but visé, s’il l’escalade, son désir est exaucé, s’il en tombe son état se dérègle. Escalader une montagne est toujours louable, en suivant les sentiers tournants que les gens suivent d’habitude. Toute élévation est louable à moins que la pente ne soit pas trop difficile.

 

La poussière de la terre dans le rêve indique les gens, car ils en ont été crées. Elle constitue aussi l’essence de la subsistance des créatures. Elle peut aussi indiquer la pauvreté, la mort et la tombe, car elle constitue l’ultime couche des hommes.

Celui qui se voit, en rêve, en train de creuser la terre et en extraire le sable, son rêve indique la mort et la mise en tombe, si, lui-même ou l’un de ses proches, est malade; s’il est en voyage, ce rêve prédit des gains, des profits, car le creusement désigne le voyage et le sable indique les profits.

S’il cherche à se marier, la terre représente l’épouse recherchée, alors que l’action de creuser figure le dépucelage, la pioche, le pénis, et le sable tiré de cette opération représente la fortune de la femme ou le sang versé à la perte de sa virginité. S’il est chasseur, il guette les gibiers, lorsqu’il creuse la terre, tandis que le sable indique ce qu’il gagne et ce dont il bénéficie, sinon, l’action de creuser désigne un but visé et ce qu’il gagne n’est que ruse et tromperie.

En principe, les fossés creusés dans les lieux élevés afin d’attraper les fauves qui y tombent et c’est la raison pour laquelle l’action de creuser est une duperie. S’il roule ses mains dans la poussière, salit son habit ou se roule lui- même dans la poussière, s’il est riche, il s’appauvrira, et sera humilié et dans le besoin; s’il est endetté ou garde chez lui un dépôt confié à lui, il le restituera à son propriétaire, acquittera toutes ses dettes et se retrouve après cela dans le besoin; s’il est malade, les gains de la vie seront rares et perdra sa fortune.

Si le rêveur se voit frapper la terre avec de la poussière, il fait de la spéculation; s’il la frappe avec un bâton ou une ceinture, ce rêve désigne un voyage effectué en toute sécurité.

Certains ont dit que si un homme se voit marchant dans la poussière, il demandera avec insistance de l’argent; s’il amasse ou mange la poussière, il tomberait sur une fortune qui sera abondante. Si un autre possédait la terre, la poussière serait pour autrui; s’il porte une quantité de poussière, il obtiendra un bénéfice proportionnel à la quantité portée; s’il balaie sa maison et ramasse la poussière, il usera de sa ruse pour dérober sa femme de sa fortune; s’il la ramasse de sa boutique, son métier lui procurera de l’argent.

S’il se voit avalant la poussière de la terre, il aura une fortune, car la poussière de la terre désigne la fortune. S’il se voit balayant la poussière du toit de sa maison et la fait sortir, la fortune de sa femme sera perdue.

S’il pleut de la poussière, le rêve est bon à condition que cette pluie-là ne soit pas englobante. Si sa maison s’écroule et il se voit barbouillé de sa poussière, il obtiendra une fortune par voie d’héritage; s’il met de la poussière sur la tête, il obtient une fortune provenant d’une diffamation et de faiblesse.

S’il voit un autre homme lui jeter de la poussière dans l’œil, cet homme dépenserait de l’argent sur lui afin de lui faire assumer la responsabilité d’un acte ou en obtenir une chose désirée. S’il pleut abondamment de la poussière, ce même lieu subirait du supplice; s’il balaie sa boutique et l’en fit sortir et porte un tissu, il passera d’un endroit à un autre.

L’interprétation relative à la poussière s’applique aussi au sable, en matière de mort, de vie, de richesse, et de misère, car le sable provient de la terre aussi.

Il se peut que la marche sur le sable indique les liens, l’aphasie, l’assiègement, la cohue et la fatigue, ainsi que tous les autres signes désignant le souci, le chagrin, l’inimité, et la doléance, car celui qui marche dessus avance par bonds et ne court pas, marchant à pied ou à dos d’une monture, selon la quantité du sable vue en rêve, et le degré de l’enfoncement des pieds.

Si un homme voit sa main dans le sable, il se mêlera d’une affaire relative à la vie présente; s’il se voit avalant du sable, le ramassant ou le portant, il accumulera une fortune et aura des biens. Celui qui marche sur le sable, traite une affaire qui le préoccupe proportionnellement à la quantité du sable aperçue en rêve.

La colline jaillissant de la terre dont les gens ont été créés, et toute saillie de la terre telle la colline, la monticule, le roc et l’élévation désignent les personnes réputées parmi les communs pour leur souveraineté. Il se peut qu’ils désignent les lieux nobles, les grands postes, et les beaux véhicules.

Celui qui se voit sur l’un d’eux; chacun d’eux désigne sa civière, surtout s’il est malade et voit les gens au-dessous de lui; s’il n’est plus malade et cherche à se marier, il épousera une femme assez honnête, de grande renommée possédant une profusion proportionnelle à l’étendue de la terre que surmonte la colline, et la quantité de la poussière de la terre et du sable.

S’il se voit sur une colline prononçant un discours où appelant à la prière, il s’emparera d’un pouvoir, s’il est digne; il deviendra un juge, un mufti, un muezzin ou bien il prononcera les discours de la prière du vendredi. Il se peut aussi qu’il obtiendra une grande renommée, au cas où il les mérite, car ce sont des fonctions relevant de la noblesse arabe. Celui qui voit, en rêve, un terrain plat d’où jaillit une colline ou une monticule, sera un homme qui possède une abondance équivalente à la superficie du terrain plat. S’il voit autour de lui, de la verdure celle-ci désigne sa foi et son comportement. S’il s’assoit sur cette colline ou s’y accroche, il aura des relations avec un grand homme possédant les qualités désignées ci-haut. S’il s’assied à l’ombre de la colline, il vivra sous l’égide de cet homme. S’il marche sur les collines, il sera sauvé. Et celui qui se voit descendant d’un lieu élevé, aura du souci et du chagrin. S’il marche dans les précipices, il éprouvera une difficulté, qu’il espère qu’elle se transformera en facilité.