Vision des boissons, Jeux et parfums dans les rêves

Le jus de fruits indique la fécondité pour le rêveur qui en boit. Celui qui presse le fruit pour en recueillir le jus (le vin), sert un souverain et sera à l’origine de graves décisions.

Le vin désigne selon les principes la fortune illicite facilement obtenue.

Celui qui se soit en train de boire du vin, il commettra un grand péché et obtiendra des avantages avec profusion.

S’il se voit en train de boire du vin sans que personne ne lui dispute, il obtiendra soit une fortune licite, soit une fortune illicite. Si une personne ne lui dispute pas ce boisson, une querelle et une discussion tomberont entre les deux personnes.

S’il se voit en possession d’une rivière de vin, il sera pris d’une grande et coupable tentation dans sa vie.

S’il se voit nager dans cette rivière, il succombera à la séduction de la tentation à la mesure de la quantité du vin obtenu.

Certains interprètes ont dit:

«Si un homme se voit en train de boire du vin abondamment, son rêve ne serait pas uniquement mauvais, car, même s’il se voit en compagnie d’un groupe de buveurs, son rêve serait encore plus mauvais; parce que le vin bu en abondance rend l’homme ivre, et l’ivresse est une source de troubles, de contradictions et de combat.

Pour une personne qui a l’intention de choisir un associé ou une épouse, le vin bu, en rêve, est de bon augure suite à son mélange.

On raconte qu’un homme s’est vu en songe, le visage noirci, la tête rasée, et en train de boire le vin. Il a narré son songe à un interprète qui lui a dit:

«La noirceur de ton visage dévoile que tu domineras ton peuple, ta tête rasée signifie que ton peuple se détournera de toi et tu perdras ton pouvoir; quant au vin, il présage que tu auras une femme».

Le gouverneur qui se voit boire du vin, en rêve, sera destitué.

Le vin de palme pur désigne une richesse suspecte.

Si un homme se voit buvant du vin de palme, il subira un grand chagrin.

Les interprétations du vin mélangé de l’eau, divergent. Certains disent qu’il signale une richesse licite à la fois, d’autres disent que ce rêve indique que le rêveur obtiendra une richesse grâce à une association ou bien qu’il prendra une fortune d’une femme, et il affrontera la séduction.

S’il se voit ivre sans avoir bu trop de vin, un souci, une peur, un désarroi s’abattront sur lui.

L’homme enivré par la boisson, obtiendra de la richesse, un pouvoir et sera insolent.

L’ivresse due à une boisson désigne aussi un sentiment de sécurité, car l’ivre ne craint rien; s’il se voit ivre, et déchirant ses vêtements, il serait un homme insolent, si Allah lui accorde des bienfaits, et ne se contrôle pas.

Celui qui boit du vin et devient ivre, en rêve, il obtiendra une fortune illicite qui lui apportera une autorité équivalente au degré de son ivresse.

On dit aussi que l’ivresse est mauvaise pour les hommes et les femmes; car elle représente une grande ignorance.

Si le vin, vu, se trouve en jarre, le rêveur tombera sur un trésor.

La terrine pleine d’eau dans la demeure, désigne un homme trop fortuné qui dépense ses richesses en aumônes dans le sentier de Dieu.

Si la terrine est pleine de vinaigre, elle reflète un homme pieux; si elle contient de beurre, le rêveur aura une richesse croissante, mais si elle contient des condiments conservés aux vinaigres, le rêveur sera malade.

Celui qui se voit boire d’une cruche, son esclave femme mettra un enfant au monde.

Les cruches représentent les domestiques qui servent les tables.

Le verre désigne la femme.

Si un verre ou une coupe est donné à un rêveur pour en boire, son rêve désigne que la femme du buveur tombera enceinte. Si le verre se casse et l’eau reste, la femme mourra alors que l’enfant survivra.

le verre cassé désigne la mort de l’échanson qui donne à boire.

La coupe désigne aussi la femme. Elle est en verre. Si un homme se voit boire dans une coupe, il aura une fortune de la part d’une femme.

On dit que les coupes faites en or ou en argent sont plus durables; et les coupes en verre se brisent plus aisément et dévoilent les choses cachées, les coupes représentent les houris ou un jeune garçon.

Le jeu aux échecs

Si un homme se voit jouer aux échecs, il aura un ennemi pieux.

Les pièces dressées de l’échec, sans qu’il y ait de joueurs indiquent des hommes destitués, mais si elles sont dressées et manipulées par des joueurs, elles représentent des gouverneurs.

Si les pièces sont manipulées en avant ou en arrière, le gouverneur de cet endroit fera face à un combat ou sera témoin d’une querelle. Si l’un des deux joueurs vaincra l’autre, le vainqueur au jeu sera vainqueur au combat ou à la querelle.

On dit que le jeu aux échecs désigne aussi la quête d’un combat ou d’une querelle.

Le jeu au trie- trac:

Les avis des interprètes divergent, au sujet de ce jeu, les uns disent que ce jeu désigne que le rêveur commettra une turpitude. D’autres disent que c’est un commerce, tout en signalant une turpitude.

Ce jeu désigne en général un combat livré contre un tyran pour mettre un terme à son oppression, la victoire sera remportée par le vainqueur au jeu au trie- trac.

Les jeux aux dés indiquent la préoccupation aux actes faux; mais ce rêve pourrait aussi être porteur de bon augure.

Le jeu de hasard cache toujours une discorde et une querelle.

La cassolette désigne un esclave poli qui apporte à son maître des louanges.

Les parfums, en général, représentent des louanges, mais pour le malade désignent la mort.

L’embaumement et l’encensement annoncent au rêveur des gratifications accompagnées de danger, compte tenu de la fumée dégagée.

L’ambre annonce un gain d’une richesse qui proviendra d’un homme honnête. De même que le musc et toute substance qui sent bon, comme le clou de girofle, ou le gingembre figure un signe de gloire et de bonheur; lorsque la substance aromatique est broyée, elle désigne des louanges; mais si la substance broyée ne dégage aucune bonne odeur, elle indique que le rêveur dispense des aumônes à un homme qui ne lui affiche aucune gratitude.

Le camphre signale aussi des louanges accompagnées des splendeurs.

Le safran indique de même des louanges, à condition que le rêveur évite de le toucher.

Mais s’il se voit en train de le moudre, il tombera malade et un grand nombre de gens prie le Seigneur afin qu’il lui accorde la guérison.

La ghalia (mixture de type cosmétique), annonce le Pèlerinage. Certains disent qu’elle figure dans le rêve, la fortune et la gloire; D’autres aussi pensent que celui qui se voit enduit de cette mixture devant le palais du gouverneur, sera accusé d’hérésie et de trahison.

au trie- trac, aux dés ou aux noix révèlent toujours un rêve mal faisant, et détestable.

La poudre parfumée dévoile la bonne louange.

L’eau de rose signale la richesse, la bonne louange et le corps sain.

Si un homme se parfume à l’encens, il se conduit bien avec les gens.

Les onguents désignent tous excepté le mercure la bonne louange.

L’huile représente une bénédiction lorsqu’elle est mangée, bue ou utilisée comme onguent, car elle est de provenance d’un arbre béni.

Un roi a vu, en rêve, des encensoirs posés dans le pays en train de dispenser de la fumée sans qu’il y ait du feu. Il vit aussi les grains semés dans la terre et trois couronnes sur sa tête. Il raconta son rêve à un interprète; Celui- ci lui dit: «Tu resteras au pouvoir, trois ou trente années, les plantes et les fruits abonderont durant ton règne, ainsi que les plantes aromatiques. Et l’interprétation s’avéra être véridique».

Si un homme se parfume à l’encens, il obtiendra un gain et du bienfait et des revenus accompagnés de bonne louange.