Vision de la Tête dans les rêves

La tête peut figurer différentes choses: Le patron, le capital et la chance.

Celui qui voit sa tête plus grosse que sa taille réelle connaîtra davantage d’honneurs et par contre, celui qui la voit plus réduite, aura moins d’honneurs.

Si quelqu’un voit qu’il a deux têtes ou trois, il vaincra ses ennemis, s’il est un

homme de duel. Le pauvre, qui voit un rêve pareil, s’enrichira, le riche aura des enfants pieux, le célibataire se mariera et réalisera ce qu’il désire.

Si un commerçant voit, en rêve, sa tête baissée, son commerce subira des pertes.

Si l’homme voit sa tête inclinée, sa vie se prolongera, accompagnée de peine et de blâme, si l’on réfère à l’histoire de Harout et Marout.

S’il se voit la tête baissée, inclinée devant les gens, il saura qu’il aura commis un péché qu’il regrettera et dont il se repentira. A bien considérer les principes de l’interprétation, ce rêve désigne la vie longue.

Si un homme qui a l’intention de voyager voit sa tête à rebours, un obstacle l’empêchera d’effectuer son voyage, et il n’obtiendra pas ce qu’il souhaite rapidement. Ce rêve signifie que le voyageur retournera dans son pays après une longue absence, sans convoitise.

Si le rêveur se voit affecté d’une ulcère, ou d’une lésion à la tête ou au cou, ce rêve annonce une maladie qui attaquera également tous les gens.

S’il voit que sa tête s’est transformée en une tête de chien, de jument ou d’autres bestiaux, il sera conduit à subir de la peine, de la fatigue et de la soumission.

Celui qui se voit sa tête devenir pareille à celle d’un éléphant, d’un lion, d’un tigre ou d’un loup, il entreprendra- dit-on – la réalisation des ouvrages plus élevés que son niveau et qui lui seront profitables; il s’emparera d’un pouvoir et triomphera sur les ennemis.

Si sa tête devient semblable à celle d’un oiseau, il sera un homme de voyage.

S’il voit sa tête parfumée et enduite, son rêve symbolise la bonne chance.

S’il voit des têtes tranchées, les gens lui seront soumis; s’il se voit mangeant la tête d’une personne crue, il médira d’un homme de pouvoir et obtiendra de l’argent de quelques autres chefs.

S’il la mange cuite, il consommera le capital de ce même homme vu en rêve, ou s’il lui est inconnu, le rêveur dilapidera sa propre fortune.

S’il voit qu’il prend son capital par sa main, il aura davantage de richesse, au minimum de mille dirhams et au maximum le prix du sang versé d’un homme tué ( = la dya). Cette vision indique qu’il fera la paix avec un homme à qui il doit une dette.

Si le rêveur voit que sa tête est détachée de son corps sans qu’il soit coupée par un tranchant, il se sépare de son chef et s’il ramasse sa tête de cet endroit, il s’accaparera de son pouvoir.

Si sa tête est décapitée qu’il la prend et la remet à sa place, et qu’il réussit cet exploit, il sera tué dans le combat pour la cause Dieu.

Si sa tête est loin de son corps et qu’il a gardé, il aura des biens pécuniaires équivalents à ses dettes et il guérira, s’il est malade et voit un tel rêve. La tête sur une lance ou sur une hampe, désigne un chef de garde élevé, et celui qui voit une tête quelconque dans un récipient sur lequel il y a du sang, son rêve indique que c’est un homme de pouvoir qui lui mentirait.

Si un homme malade voit sa tête tranchée et séparée de son corps, il guérira, il s’acquittera de ses dettes, s’il en a, et il accomplira le pèlerinage, s’il n’a jamais accompli ce rite; s’il se voit souffrant d’une affliction ou d’une guerre, il sera délivré, et s’il connaît celui qui l’a frappé, cette délivrance viendra grâce à cette personne.

Si celui qui l’a frappé est un garçon qui n’a pas encore atteint l’âge de la puberté, cela désigne qu’il connaîtra la quiétude et la délivrance de tout souci ou le rétablissement, s’il est malade. Ce rêve peut tout aussi bien annoncer sa mort en cet état de détresse.

S’il se voit souffrant d’une longue maladie et délivré de ses péchés ou bien connu de sa probité, avec ce rêve, il pourra rejoindre Dieu dans les meilleures dispositions et se débarrassera de ses peines.

Ce cas s’applique à la femme accouchée, le malade souffrant d’une douleur au ventre ou tout homme voyageur en mer ou le combattant pour qui ce rêve est l’annonce du martyre.

Si sa tête est capitée, sans que les cas déjà cités ne se présentent, les bienfaits dont il jouit prendront fin, il se séparera de son chef qui perdra son pouvoir et tout son état se modifiera.

S’il voit qu’un roi ou un gouverneur a eu la tête tranchée, le gouverneur n’est autre que Dieu qui le débarrassera de ses soucis et l’aidera à régler ses affaires.

S’il voit un Roi tranchant les têtes de son peuple, il pardonnera aux coupables et les libérera. C’est ainsi que la décapitation, quand elle concerne les esclaves, annonce leur libération.

Celui qui se voit sa tête tranchée par ordre du gouverneur, par des bandits, pendant la guerre ou autres, est toujours blâmé si ses parents sont toujours en vie et s’il a des enfants. Car la tête est comparée aux parents qui sont les auteurs de la vie et peut aussi figurer les enfants dont le rêveur est le modèle.

Si un homme apeuré, ou condamné à mort voit un rêve pareil, son rêve devient favorable, car la calamité ou l’ultime épreuve ne peut s’abattre qu’une seule fois sur l’homme. Par contre, un tel rêve pour les changeurs et les capitalistes, annonce toujours la disparition de leurs capitaux. Pour les voyageurs qui ont quitté leur pays, il annonce leur retour; pour les querelleurs, il présage le triomphe final, car le corps ne guérira jamais que si la tête est tranchée.

Si le rêveur voit sa tête entre ses mains, il doit savoir qu’il a fait un bon rêve, si jamais il n’a pas d’enfants ou s’il est empêché d’effectuer un voyage.

S’il se voit que sa tête est entre ses mains et qu’il a une autre tête normale, il résistera à un mal qui l’entoure et arrangera ses mauvaises affaires.

Si un homme voit des têtes tranchées dans sa main alors qu’il est dans sa demeure, les gens lui obéiront, viendront vers lui et ils tiendront, peut- être chez lui une assemblée.

S’il voit possédant, une tête, ceci désigne une somme de mille dirhams à mille dinars.

Si l’imam voit, en rêve, que sa tête est plus grosse que d’habitude, son autorité s’agrandira et se renforcera. Si sa tête devient pareille à celle d’un bélier, il sera juste et équitable, mais s’il se voit avec une tête de chien, il sera tyrannique et traitera ses sujets avec impudence.

Si le rêveur se voit en train de manger sa propre tête ou la moelle de certains de ses os, il consommera sa fortune. Et d’autres disent que manger la tête d’un mort annonce l’arrivée rapide de la mort du rêveur.